Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Afrique

Enfants-soldats, la guerre de 6 à 18 ans

© Charles Lomodong, AFP | D'anciens enfants-soldats au Sud-Soudan, en février 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/02/2017

À l'occasion de la journée internationale des enfants-soldats, qui a lieu tous les 12 février, France 24 fait le point sur ce fléau. L'Unicef estime qu'en 2014, 250 000 mineurs étaient impliqués dans des conflits autour du monde.

Avec la multiplication des conflits à travers le monde, le nombre d'enfants-soldats est un drame qui perdure. Les mineurs, garçons ou filles, membres d’une armée gouvernementale ou d’un groupe armé seraient aujourd'hui au nombre de 250 000, répartis dans une vingtaine de pays, d'après les derniers chiffres de l'Unicef.

© Studio graphique France Médias Monde

Première publication : 11/02/2017

  • YÉMEN

    Guerre au Yémen : près de 1 400 enfants tués et 2 140 blessés, selon l'Unicef

    En savoir plus

  • CENTENAIRE 14-18

    Exposition à Gand : les enfants en première ligne durant la Grande Guerre

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Enfants kamikazes, la nouvelle arme de guerre de Boko Haram

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)