Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Saeb Erekat : "La solution à deux États a été détruite"

En savoir plus

MODE

Pitti Uomo, à Florence, le plus grand salon de mode masculine au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Un an de Trump à la Maison Blanche : quel bilan économique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, un an après"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États généraux de la bioéthique : le coup d'envoi est lancé

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les autorisations de coupe de bois suspendues après la tuerie en Casamance

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Après un an de Trump, "le progrès social est en panne aux États-Unis"

En savoir plus

Afrique

Enfants-soldats, la guerre de 6 à 18 ans

© Charles Lomodong, AFP | D'anciens enfants-soldats au Sud-Soudan, en février 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/02/2017

À l'occasion de la journée internationale des enfants-soldats, qui a lieu tous les 12 février, France 24 fait le point sur ce fléau. L'Unicef estime qu'en 2014, 250 000 mineurs étaient impliqués dans des conflits autour du monde.

Avec la multiplication des conflits à travers le monde, le nombre d'enfants-soldats est un drame qui perdure. Les mineurs, garçons ou filles, membres d’une armée gouvernementale ou d’un groupe armé seraient aujourd'hui au nombre de 250 000, répartis dans une vingtaine de pays, d'après les derniers chiffres de l'Unicef.

© Studio graphique France Médias Monde

Première publication : 11/02/2017

  • YÉMEN

    Guerre au Yémen : près de 1 400 enfants tués et 2 140 blessés, selon l'Unicef

    En savoir plus

  • CENTENAIRE 14-18

    Exposition à Gand : les enfants en première ligne durant la Grande Guerre

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Enfants kamikazes, la nouvelle arme de guerre de Boko Haram

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)