Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taysir Batniji : "Mes cousins palestiniens exilés aux États-Unis se sentent Américains"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les Vénézuéliens face à l’hyperinflation

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La Grèce, ses blessures fermées, et celles qui restent ouvertes"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

Amériques

Donald Trump rassure Pékin sur la question de la "Chine unique"

© Greg Baker, AFP (archives) | Couvertures de magazines chinois lors de l'élection de Donald Trump à la présidentielle américaine.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/02/2017

Après avoir soufflé le chaud et le froid sur la question taïwanaise, le président américain a assuré jeudi à son homologue chinois Xi Jinping qu'il respecterait la "Chine unique", principe selon lequel Taïwan appartient à Pékin.

Donald Trump fait un pas vers Pékin. À l’occasion d'une "longue" conversation téléphonique avec son homologue chinois Xi Jinping, le président américain a déclaré, jeudi 9 février, qu'il respecterait la politique d'"une Chine unique", principe défendu par Pékin selon lequel Hong Kong ou encore Taïwan font partie de la Chine. C’est la première fois que les deux hommes s'entretiennent depuis l'arrivée du milliardaire new-yorkais à la Maison Blanche.

"Les deux dirigeants ont discuté de nombreux sujets et le président Trump a accepté, à la demande du président Xi, de respecter le principe d''une seule Chine'", a indiqué la présidence américaine dans un communiqué. Donald Trump et Xi Jinping ont également échangé "des invitations à se rencontrer dans leurs pays respectifs", a ajouté la Maison Blanche, qui a qualifié la discussion d'"extrêmement cordiale". "Les deux dirigeants ont hâte de discuter à nouveau avec de très bons résultats", a-t-elle conclu.

"Relation constructive"

La veille, la Maison Blanche avait annoncé que le chef de l'État américain avait envoyé à Xi Jinping une lettre dans laquelle il disait souhaiter une "relation constructive" entre les deux pays, dont les relations s’étaient récemment tendues. Entre sa victoire à l'élection de novembre et son investiture fin janvier, Donald Trump avait en effet irrité Pékin en acceptant un appel téléphonique de félicitations de la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen.

>> À voir : "États-Unis - Chine : Trump voit double, Pékin voit rouge"

Au nom du "principe d'une seule Chine", Pékin refuse que ses partenaires entretiennent des relations diplomatiques avec l'île, qu'il considère comme une province rebelle. Mais Donald Trump avait déclaré en décembre qu'il ne se sentait pas nécessairement tenu par ce principe.

Les États-Unis ont rompu en 1979 leurs relations diplomatiques avec Taïwan et reconnu le régime communiste de Chine continentale comme la seule autorité légitime chinoise. Mais Washington continue d'avoir des échanges commerciaux avec Taïwan et de lui vendre des armements. Contradiction que Donald Trump avait alors pointée dans un de ces tweets dont il est coutumier. "Intéressant de voir que les États-Unis vendent des milliards de dollars d'équipement militaire à Taïwan mais que je ne devrais pas accepter un appel de félicitations", avait-il écrit.

Avec AFP

Première publication : 10/02/2017

  • DIPLOMATIE

    Syrie, EI et Otan au menu du premier échange entre Trump et Erdogan

    En savoir plus

  • ÉCONOMIE

    L'avenir de Total en Iran est suspendu aux décisions de Trump

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trump attaque une nouvelle fois McCain sur Twitter, suite à ses critiques sur le raid au Yémen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)