Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Egypte : 235 morts dans l'attaque d'une mosquée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'interview de Mohammed Ben Salmane au New York Times crée la polémique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat dans le Sinaï en Egypte : au moins 235 morts dans l'attaque

En savoir plus

TECH 24

Energy Observer, le premier catamaran propulsé à l'hydrogène

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

FOCUS

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 10/02/2017

Vidéo : la course d’obstacles de Rose Nathike vers un meilleur destin

© Capture d'écran France 24

Rose Nathike a toujours couru. Que ce soit pour fuir la guerre, pour s’entraîner dans son camp de réfugiés au nord du Kenya, ou simplement pour faire face à son destin, qui l'a mené jusqu’aux Jeux olympiques de Rio en 2016. Nos reporters retracent l’incroyable destin de cette athlète sud-soudanaise, porte-drapeau de l’équipe olympique de réfugiés à Rio et membre d’une famille éclatée par la guerre.

L'an dernier, la jeune athlète sud-soudanaise Rose Nathike a réalisé un de ses rêves en courant le 800 mètres aux Jeux de Rio. Comme une poignée d'autres sportifs, la jeune femme ne concourait pas sous la bannière de son pays, en proie à la guerre civile, mais sous celle de l'olympisme.

>> À voir aussi, notre grand reportage : "Les Jeux olympiques des réfugiés"

"Quand nous sommes entrés dans le stade Maracana au Brésil, les gens nous ont vraiment accueillis avec chaleur. Nous avons sentis que nous étions des êtres humains comme les autres", se rappelle-t-elle avec nostalgie. Comme ses confrères réfugiés, Rose est repartie de Rio sans médaille, mais avec la certitude que le sport pouvait lui ouvrir d'autres horizons.

Famille éclatée par la guerre

Aujourd'hui, Rose se prépare aux championnats à venir près de Nairobi, au Kenya, dans un centre d’entraînement dirigé par la fondation Tegla Loroupe pour la paix. À 750 km de là, dans le camp de réfugiés de Kakuma dont elle est issue, ses trois frères et sœurs, qu’elle a élevés après le départ de ses parents, se languissent d’elle. Par manque de moyens et parce que le statut de réfugié est très strict, il leur est impossible de faire le voyage pour se retrouver.

À quatre heures de route de Kakuma, au Soudan du Sud cette fois, vivent leurs parents. Après avoir laissé leurs enfants en sécurité dans le camp kenyan, ils sont retournés chez eux, espérant les faire revenir à la fin de la guerre. Mais le conflit s'est enlisé et les difficultés économiques ne leur ont pas permis de voyager. Cela fait neuf ans qu'ils ne se sont pas revus.

Nous avons parcouru les centaines de kilomètres qui séparent les membres de cette famille éclatée par la guerre. Une illustration des difficultés que rencontrent les personnes déplacées, mais aussi l’espoir qu’incarne Rose, pour les siens et pour tous les réfugiés, de franchir un à un les obstacles vers un meilleur destin.

Par Katya CLARENS , Bastien RENOUIL

Les archives

24/11/2017 Amériques

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

Aux États-Unis, depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche en janvier, de plus en plus de musulmans se disent victimes de discriminations. Nos reporters se sont rendus...

En savoir plus

16/11/2017 Moyen-Orient

De Téhéran à Najaf, avec des pèlerins chiites qui bravent tous les dangers

C'est l'un des pèlerinages les plus dangereux du monde. Chaque année, malgré la présence de l'organisation État islamique (EI) qui les honnit, des millions de chiites se rendent...

En savoir plus

09/11/2017 Textile

Fripes-business : au cœur du circuit international des vêtements usagés

Nos reporters se sont intéressés au devenir des vêtements rejetés par les Occidentaux. Pendant plusieurs mois, ils ont suivi le circuit des vêtements usagés, de la collecte...

En savoir plus

11/10/2017 EUROPE

Les fantômes de 1917 hantent toujours la Russie de Poutine

Que reste-il de la révolution de 1917 en Russie ? Alors que le centenaire de cet évènement, qui a bouleversé l’ordre mondial et donné naissance à l’URSS, embarrasse le Kremlin,...

En savoir plus

03/11/2017 Asie - pacifique

Reportage exclusif : Rohingya, le déni birman

En Birmanie, le nord de l'État d'Arakan est une zone coupée du monde. Ces dernières semaines, les violences qui s’y déroulent ont poussé des centaines de milliers de Rohingya à...

En savoir plus