Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre l’organisation ei en Irak : l'étau se resserre sur Mossoul

En savoir plus

Afrique

Angola : 17 morts dans une bousculade dans un stade de football

© Issouf Sanogo, AFP (archives) | Une patrouille de policiers angolais en janvier 2010.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/02/2017

Dix-sept personnes ont trouvé la mort dans une bousculade, dans le stade de Uige, dans le nord de l'Angola, lors d'un match de football de 1re division.

Un match de football a viré au drame vendredi 10 février en Angola. Dix-sept personnes ont été tuées au cours d’une bousculade à Uige, dans le nord du pays.

"Au cours de la rencontre, il y a eu une bousculade à l'entrée du stade du 4-Janvier, provoquant la mort de 17 personnes, tandis que 56 personnes ont été blessées et transportées à l'hôpital", a expliqué le porte-parole de la police Orlando Bernardo. Plusieurs enfants ont trouvé la mort, a-t-il précisé. Selon les forces de l'ordre, des centaines de fans ont tenté de pénétrer dans le stade déjà plein, qui peut accueillir 12 000 personnes.

"Une fin tragique"

De son côté, le club Recreativo do Libolo, qui se déplaçait au stade du 4-Janvier pour y affronter le Santa Rita, a décrit le drame sur son site Internet sous le titre "Trois points et une fin tragique". "Alors que, sur le terrain, les deux équipes s'affrontaient, les fans ont tenté d'entrer dans le stade pour voir le match. La porte a cédé sous la pression et 17 personnes ont trouvé la mort dans la bousculade. 59 autres personnes ont été blessées", raconte le Recreativo en précisant qu'il a gagné 1-0.

Selon Angop, l'agence de presse officielle angolaise, le ministère des Sports a demandé à la fédération nationale de football et aux responsables locaux d'enquêter pour déterminer les causes de cette bousculade meurtrière et de "prendre les mesures nécessaires". Le président du club Santa Rita, qui jouait à domicile, a dénoncé une "faute grave" qu'aurait faite la police "en laissant la population s'approcher du stade".

L'histoire du football a plusieurs fois été endeuillée par des bousculades meurtrières. En 2009, 19 personnes ont trouvé la mort à Abidjan après une bousculade lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 2010 entre la Côte d'Ivoire et le Malawi. Un mouvement de foule a également coûté la vie à 127 supporters à Accra, au Ghana, en 2001.

Avec AFP

Première publication : 11/02/2017

  • ANGOLA

    Angola : 17 opposants, dont le rappeur Luaty Beirao, sortent de prison sur ordre de la Cour suprême

    En savoir plus

  • ANGOLA

    Au pouvoir depuis 1979, le président angolais dos Santos annonce sa retraite

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    La famille de l'ex-chef rebelle angolais Jonas Savimbi attaque "Call of Duty"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)