Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

Culture

La légende du jazz américain Al Jarreau est mort

© Valery Hache, AFP | La légende du jazz Al Jarreau avait 76 ans.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/02/2017

Al Jarreau, légendaire chanteur de jazz américain récompensé sept fois par les Grammy Awards, est décédé dimanche à Los Angeles à l'âge de 76 ans.

"Moonlighting", "Mas que nada", "Boogie down", Al Jarreau, légende américaine du jazz, est mort dimanche 12 février à l'âge de 76 ans dans un hôpital de Los Angeles. Il avait dû annoncer sa retraite il y a quelques quelques jours pour cause d'épuisement.

"Sa deuxième priorité dans la vie était la musique", a déclaré son manager Joe Gordon dans un communiqué publié sur le site du chanteur. "Il n'avait pas de troisième priorité. Sa première priorité, bien au-delà des autres, était de guérir et de consoler ceux qui souffrent".

Amateur de scènes, Al Jarreau, élégant et portant souvent casquette ou béret noir, homme généreux et poli, était parfois dédaigné par les puristes du jazz qui le considérait comme un "chanteur de variétés". Il s'en accommodait parfaitement.
"Ma principale contribution à la musique aura été d'introduire la rythmique dans le registre vocal", résumait ce chanteur qui, pourtant, ne cédait pas toujours à la facilité.

Le chanteur s'est éteint à quelques heures de la cérémonie des Grammy Awards qu'il a tant marqué. Avec son répertoire éclectique, du jazz à la pop en passant par la soul et le funk, il y avait été récompensé sept fois durant sa carrière. Il reste d'ailleurs le seul chanteur à avoir jamais remporté ces distinctions dans trois catégories différentes (jazz, pop et R&B).

Avec AFP
 

Première publication : 12/02/2017

  • MUSIQUE

    Le saxophoniste américain de légende Ornette Coleman est mort

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    Disparition du pianiste Dave Brubeck, salué comme ambassadeur mondial du jazz

    En savoir plus

  • EXPOSITION

    Django Reinhardt, inventeur du "jazz sur cordes" qui a conquis l'Amérique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)