Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Allemagne : l'apprentissage de la langue, clé de l'intégration

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Panne et pagaille à l'aéroport d'Atlanta

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les sommets de la honte"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Guy Verhofstadt : "L'avenir de nos régions ne se trouve pas dans le séparatisme"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dimitris Avramopoulos : "L'Union européenne fait son devoir moral et légal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

FRANCE

Au moins quatre morts dans une avalanche en Savoie

© Capture d'écran EVN | Un groupe de skieurs a été enseveli par une avalanche à Tignes, lundi 13 février 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/02/2017

Une avalanche a emporté lundi matin un groupe de skieurs évoluant sur un secteur hors-piste de la station de Tignes, dans les Alpes. Au moins quatre personnes sont mortes.

Au moins quatre personnes sont mortes à Tignes, en Savoie, lundi 13 février, dans l'avalanche la plus meurtrière depuis le début de la saison de ski. Les recherches d'une éventuelle cinquième victime se poursuivent dans l'incertitude de la composition exacte du groupe. Deux sources proches de l'Ecole du ski français (ESF) contactées par l'AFP ont fait état d'un groupe de snowboarders, composé d'un moniteur de 60 ans "très connu, très bon skieur", accompagné d'un père, de son fils d'environ 18 ans, et du demi-frère de celui-ci, âgé d'environ 15 ans.

"Il y a lieu de penser qu'il n'y a pas d'autre victime", a déclaré lundi Nicolas Martrenchard, le sous-préfet d’Albertville, lors d'une conférence de presse, alors que de premières informations avaient laissé craindre la présence de plusieurs autres personnes sous la neige.

"Quarante pisteurs secouristes sont sur place et sont aidés, du fait d'une forte épaisseur de neige, par des moyens mécaniques", précisait la station en fin d'après-midi. C'est le personnel de Tignes qui a vu la spectaculaire coulée de 400 mètres de long qui s'est produite près de la station, sur le secteur hors-piste de la Tovière, à quelques dizaines de mètres seulement des remontées mécaniques. Ils ont donné l'alerte à 10 h 35. Une plaque à vent s'est décrochée à la suite du passage de ce groupe de skieurs en vacances dans la station.

Lundi, le risque d'avalanche était de 3 sur une échelle de cinq. Qualifié de "marqué" par Météo-France, ce niveau prévient que des avalanches sont "possibles parfois même par faible surcharge et dans de nombreuses pentes".

Depuis novembre, il y avait eu jusqu'alors 13 accidents d'avalanche dans les Alpes et les Pyrénées, qui ont fait au total trois morts, selon un décompte de l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena). La saison dernière, 45 accidents avaient fait au total 21 morts. L'avalanche la plus meurtrière des dix dernières années s'est produite en été, en 2012, dans le massif du Mont-Blanc, avec neuf morts et neuf blessés légers sur le Mont Maudit.

Avec AFP

Première publication : 13/02/2017

  • ITALIE

    Quatre nouveaux survivants retrouvés dans l'hôtel englouti par une avalanche en Italie

    En savoir plus

  • FRANCE

    Cinq militaires tués dans une avalanche dans les Alpes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)