Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali: 160 pompiers tentent de sauver le marché de Bamako

En savoir plus

LE DÉBAT

Laurent Wauquiez : quel projet pour la droite ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sahel : "L'ennemi a évolué, mais nous aussi", selon l'amiral Isnard

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

FOCUS

Sénatoriale dans l’Alabama : une élection qui divise sur fond de pédophilie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super Poutine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'OMC sous la pression des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Laurent Wauquiez, adroit ou à droite?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le demi-frère de Kim Jong-un serait mort empoisonné en Malaisie, selon la presse

© Yomiuri Shimbun, AFP | Kim Jong-Nam à Macao, en Chine, le 30 janvier 2007.

Vidéo par Pierre LE DUFF , Olivier BOULENC

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/02/2017

Plusieurs médias sud-coréens, citant des sources gouvernementales, affirment que le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a été assassiné lundi à l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaise.

Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, aurait été assassiné lundi 13 février en Malaisie. Aucune source officielle n'était joignable à Séoul dans l'immédiat pour commenter l'annonce de ce meurtre par les médias citant des sources gouvernementales sud-coréennes.

Selon la chaîne sud-coréenne Chosun, Kim Jong-nam, âgé de 45 ans, aurait été empoisonné avec des aiguilles par deux femmes non identifiées à l'aéroport international de Kuala Lumpur.

"Nous ne connaissons pas son identité"

En Malaisie, le responsable de la police à l'aéroport international de Kuala Lumpur, le commissaire adjoint Abdul Aziz Ali, a déclaré à l'AFP qu'un quadragénaire coréen avait été découvert malade lundi à l'aéroport. Les autorités l'ont immédiatement transporté à l'hôpital et il est mort en route, a ajouté ce responsable. "Nous n'avons aucun autre détail sur ce Coréen. Nous ne connaissons pas son identité", a-t-il précisé.

Aîné de la fratrie, Kim Jong-nam a été un temps considéré comme l'héritier potentiel de son père Kim Jong-il, avant de tomber en disgrâce après une tentative manquée en 2001 d'entrer au Japon avec un passeport falsifié pour visiter Disneyland. Depuis, il a vécu en quasi-exil, principalement dans le territoire chinois de Macao. C'est son demi-frère cadet, Kim Jong-un, qui est devenu le dirigeant de la Corée du Nord à la mort de leur père en décembre 2011.

Connu comme un partisan des réformes en Corée du Nord, Kim Jong-nam avait déclaré à un journal japonais s'opposer au mode de succession dynastique du pouvoir. Si son décès est confirmé, ce serait le plus important sous le régime de Kim Jong-un depuis l'exécution de son oncle Jang Song-thaek, en décembre 2013.

Avec AFP

Première publication : 14/02/2017

  • CORÉE DU NORD

    Tir de missile nord-coréen : le Conseil de sécurité de l’ONU condamne d’une seule voix

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord teste Trump avec un tir de missile balistique en direction de la mer du Japon

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    Corée du Sud : "l'héritier" de Samsung considéré comme suspect dans le scandale de corruption

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)