Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Tournée africaine de Xi Jinping : la Chine toujours plus présente sur le sol africain

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au cœur de la tempête

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bianca Jagger : "Ortega a trahi la révolution sandiniste du Nicaragua"

En savoir plus

LE DÉBAT

Turquie : quelles libertés après l'état d'urgence ?

En savoir plus

POLITIQUE

Soupçons d'Ingérence russe : l'étrange volte-face de Donald Trump

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Pascal Pavageau : "Vous ne pouvez pas avoir raison tout seul, tout le temps"

En savoir plus

Asie - pacifique

Tir de missile nord-coréen : le Conseil de sécurité de l’ONU condamne d’une seule voix

© KCNA via KNS, AFP | Photo diffusée par la Corée du Nord montrant le lancement d'un missile balistique. Image diffusée le 12 février 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/02/2017

Le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné unanimement, lundi, le tir d’un missile balistique nord-coréen tout en appelant les États membres à faire pression sur Pyongyang pour l’obliger à abandonner ses ambitions militaires.

Pyongyang a réussi le tour de force de mettre d’accord tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Les quinze pays membres du Conseil, y compris la Chine, pourtant grande alliée de la Corée du Nord, ont condamné, lundi 13 février, le tir d’un missile balistique nord-coréen. Le texte, proposé par les États-Unis, parle d’une "grave violation" des résolutions de l'ONU et menace le régime communiste de "nouvelles mesures significatives".

Le Conseil de sécurité s'était réuni d'urgence lundi à la demande des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud, au lendemain de ce nouveau test de missile balistique destiné, selon Séoul, à tester la réaction du nouveau président américain Donald Trump.

Ce dernier a promis de répondre "très fortement" à la Corée du Nord qui pose selon lui "un gros, gros problème".

Les résolutions de l'ONU interdisent à Pyongyang tout programme nucléaire ou balistique. Depuis le premier essai nucléaire nord-coréen de 2006, le régime a essuyé six volées de sanctions qui ne l'ont cependant pas convaincu d'abandonner ses ambitions militaires.

Avec AFP
 

Première publication : 14/02/2017

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord teste Trump avec un tir de missile balistique en direction de la mer du Japon

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang qualifie un diplomate nord-coréen en fuite de "pourriture humaine"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Un missile nord-coréen tiré avec succès à 500 km depuis un sous-marin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)