Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au moins 300 morts en Somalie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Nucléaire iranien : l’accord historique en péril ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"10 millions de dollars pour destituer Donald Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Baisse des APL, hausse de la CSG, suppression de l’ISF : Macron persiste et signe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le président parle dans le téléviseur"

En savoir plus

Asie - pacifique

Tir de missile nord-coréen : le Conseil de sécurité de l’ONU condamne d’une seule voix

© KCNA via KNS, AFP | Photo diffusée par la Corée du Nord montrant le lancement d'un missile balistique. Image diffusée le 12 février 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/02/2017

Le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné unanimement, lundi, le tir d’un missile balistique nord-coréen tout en appelant les États membres à faire pression sur Pyongyang pour l’obliger à abandonner ses ambitions militaires.

Pyongyang a réussi le tour de force de mettre d’accord tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Les quinze pays membres du Conseil, y compris la Chine, pourtant grande alliée de la Corée du Nord, ont condamné, lundi 13 février, le tir d’un missile balistique nord-coréen. Le texte, proposé par les États-Unis, parle d’une "grave violation" des résolutions de l'ONU et menace le régime communiste de "nouvelles mesures significatives".

Le Conseil de sécurité s'était réuni d'urgence lundi à la demande des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud, au lendemain de ce nouveau test de missile balistique destiné, selon Séoul, à tester la réaction du nouveau président américain Donald Trump.

Ce dernier a promis de répondre "très fortement" à la Corée du Nord qui pose selon lui "un gros, gros problème".

Les résolutions de l'ONU interdisent à Pyongyang tout programme nucléaire ou balistique. Depuis le premier essai nucléaire nord-coréen de 2006, le régime a essuyé six volées de sanctions qui ne l'ont cependant pas convaincu d'abandonner ses ambitions militaires.

Avec AFP
 

Première publication : 14/02/2017

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord teste Trump avec un tir de missile balistique en direction de la mer du Japon

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Un missile nord-coréen tiré avec succès à 500 km depuis un sous-marin

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang qualifie un diplomate nord-coréen en fuite de "pourriture humaine"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)