Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Kev Adams, dans la peau d’un snowboarder surdoué

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Avec Jerusalem, les États-Unis ont réduit les chances d’une solution négociée"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la frontière irlandaise, casse-tête du Brexit

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La réunion de l'OMC accouche de... rien

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand Erdogan se pose en sauveur des Palestiniens"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Froome en sursis ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

G5 Sahel : le don de 100 millions de dollars de Riyad

En savoir plus

LE DÉBAT

G5 Sahel : une force militaire régionale pour remplacer Barkane ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Trump souhaite toujours une solution à deux États", selon Riyad

En savoir plus

Asie - pacifique

Tir de missile nord-coréen : le Conseil de sécurité de l’ONU condamne d’une seule voix

© KCNA via KNS, AFP | Photo diffusée par la Corée du Nord montrant le lancement d'un missile balistique. Image diffusée le 12 février 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/02/2017

Le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné unanimement, lundi, le tir d’un missile balistique nord-coréen tout en appelant les États membres à faire pression sur Pyongyang pour l’obliger à abandonner ses ambitions militaires.

Pyongyang a réussi le tour de force de mettre d’accord tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Les quinze pays membres du Conseil, y compris la Chine, pourtant grande alliée de la Corée du Nord, ont condamné, lundi 13 février, le tir d’un missile balistique nord-coréen. Le texte, proposé par les États-Unis, parle d’une "grave violation" des résolutions de l'ONU et menace le régime communiste de "nouvelles mesures significatives".

Le Conseil de sécurité s'était réuni d'urgence lundi à la demande des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud, au lendemain de ce nouveau test de missile balistique destiné, selon Séoul, à tester la réaction du nouveau président américain Donald Trump.

Ce dernier a promis de répondre "très fortement" à la Corée du Nord qui pose selon lui "un gros, gros problème".

Les résolutions de l'ONU interdisent à Pyongyang tout programme nucléaire ou balistique. Depuis le premier essai nucléaire nord-coréen de 2006, le régime a essuyé six volées de sanctions qui ne l'ont cependant pas convaincu d'abandonner ses ambitions militaires.

Avec AFP
 

Première publication : 14/02/2017

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord teste Trump avec un tir de missile balistique en direction de la mer du Japon

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Un missile nord-coréen tiré avec succès à 500 km depuis un sous-marin

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang qualifie un diplomate nord-coréen en fuite de "pourriture humaine"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)