Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Theresa, pas besoin de partir!"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et si le Royaume-Uni restait..."

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Inquiétudes sur le projet de loi antiterroriste

En savoir plus

LE DÉBAT

Projet de loi antiterroriste : quel équilibre entre sécurité et libertés individuelles ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Projet de loi antiterroriste : quel équilibre entre sécurité et libertés individuelles ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

Amériques

L'équipe de campagne de Trump a multiplié les contacts avec les Russes, selon le New York Times

© Dominik Reuter, AFP | Le président américain Donald Trump avant son investiture, le 16 janvier 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/02/2017

D'après le New York Times mardi, des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump, dont Paul Manafort, ancien consultant politique en Russie, ont eu des contacts répétés avec de hauts responsables des services de renseignement russes.

L'équipe de campagne de Donald Trump a eu des contacts répétés avec de hauts responsables des services de renseignement russes avant l'élection à la Maison Blanche, a révélé le New York Times mardi 15 février.

Citant "quatre hauts responsables américains", encore en poste ou pas selon les cas, l'édition électronique du NYT affirme que des conversations téléphoniques enregistrées et des registres de conversations téléphoniques montrent des contacts répétés avec les services de renseignement russes.

Le New York Times accuse Paul Manafort

"Les enquêteurs et les services de renseignement américains ont intercepté ces communications à peu près à la même époque où ils découvraient les preuves des tentatives russes de perturber l'élection présidentielle américaine en piratant le Comité national du parti démocrate", précise le New York Times. La nature de ces supposés appels n'est en revanche pas révélée.

Le seul membre de l'équipe de campagne du futur président Trump à être mentionné par le NYT est Paul Manafort, ancien président de la campagne du milliardaire républicain et ancien consultant politique en Russie et en Ukraine.

"C'est absurde", a réagi celui-ci auprès du quotidien new-yorkais : "Je n'ai jamais parlé en connaissance de cause avec des membres des services de renseignement russes, et je n'ai jamais été impliqué dans quoi que ce soit avec le gouvernement russe, ou l'administration Poutine, ou quel que dossier que ce soit actuellement objet d'une enquête".

Donald Trump a réagi à ces révélations mercredi sur son compte Twitter, les qualifiant d'"absurdité" et accusant les services de renseignements américains d'avoir "illégalement transmis" des informations au New York Times et au Washington Post.

>> À lire sur France 24 : "Démission de Michael Flynn : les relations de Donald Trump avec la Russie en question"

Les révélations du New York Times interviennent alors que le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn, a été poussé à la démission lundi, en raison des relations qu'il a entretenues avec l'ambassadeur russe aux États-Unis avant l'investiture du nouveau président.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 15/02/2017

  • SECURITE

    Le portable non sécurisé de Donald Trump, une véritable source d'inquiétudes

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trump ne donne pas envie aux touristes d’aller aux États-Unis

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les débuts de Donald Trump à la Maison Blanche font les affaires des sites de pari en ligne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)