Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

FRANCE

Quand François Fillon reprochait aux médias de ne pas assez couvrir les "affaires"

© Guillaume Souvant, AFP | François Fillon, jeudi 9 février 2017, lors de son meeting à Chasseneuil-du-Poitou.

Texte par Romain BRUNET

Dernière modification : 15/02/2017

Dans un entretien sur Franceinfo datant du mois de septembre, François Fillon se montrait critique des médias qui ne s'intéressaient pas suffisamment selon lui aux affaires illustrant un "abaissement du niveau d'éthique dans la vie politique".

François Fillon manquerait-il de cohérence ? Très critique vis-à-vis des médias depuis les révélations du Canard enchaîné au sujet des emplois présumés fictifs de sa femme et de ses enfants, l'ancien Premier ministre tenait pourtant un discours bien différent il y a encore cinq mois.

>> À lire : "La fronde parlementaire anti-Fillon fait 'pshitt' !"

Dans une interview sur Franceinfo datant du 2 septembre et exhumée par Brut, celui qui n'était alors qu'un candidat à la primaire de la droite regrettait ainsi que les médias ne couvrent pas plus assidûment les affaires qui symbolisent un "abaissement du niveau d'éthique dans la vie politique", faisant notamment référence à l'affaire Bygmalion visant Nicolas Sarkozy ou aux impôts impayés par l'éphémère secrétaire d'État Thomas Thévenoud.

"Ce que je mets sur le même plan, c’est la manière dont le système politico-médiatique passe sur toutes ces affaires. Tout ça, ça fait la Une pendant trois jours, et puis ensuite c’est fini, on n’en parle plus. Et moi, sur le terrain, je rencontre tous les jours des gens qui me disent : 'Moi, quand je passe devant le radar, je paie'".

Première publication : 15/02/2017

  • FRANCE

    Selon le Canard Enchaîné, Thierry Solère, porte-parole de Fillon, est soupçonné de fraude fiscale

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    La fronde parlementaire anti-Fillon fait "pshitt !"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    En campagne à La Réunion, François Fillon se fait sermonner par un prêtre lors d'une messe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)