Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Amériques

Le président vénézuélien Maduro prévient Trump qu'il répondra avec fermeté à toute agression

© AFP | Le président du Venezuela, Nicolas Maduro et son homologue américain Donald Trump.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/02/2017

Les tensions se sont accrues mercredi entre le président vénézuélien Nicolas Maduro et Donald Trump, à la suite de nouvelles sanctions américaines visant cette fois le vice-président du Venezuela. La chaîne américaine CNN espagnole a été suspendue.

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a prévenu mercredi 15 février son homologue américain Donald Trump qu'il répondrait avec fermeté à toute agression contre son gouvernement, deux jours après des sanctions américaines contre son vice-président. Il a également ordonné l'arrêt de la diffusion de la chaîne de télévision hispanophone de CNN au Venezuela, accusée de travestir la vérité dans ses programmes.

"S'ils [les États-Unis] nous agressent, nous n'allons pas nous taire ; le Venezuela va répondre avec fermeté. (...) Celui qui nous cherchera recevra une réponse adaptée", a déclaré Nicolas Maduro, sans plus de précision, lors d'un événement en public.

Le chef de l'État a aussitôt ajouté qu'il ne voulait pas de "problème avec M. Donald Trump", tout en estimant que "l'impérialisme était en train de menacer", en référence aux sanctions américaines contre le vice-président vénézuélien,Tareck El Aissami, pour trafic de drogue.

>> À lire sur France 24 : "Washington inflige des sanctions au vice-président vénézuélien pour trafic de drogues"

Suspension de CNN pour "fausses" informations

Par ailleurs, la chaîne américaine "CNN en Español" a disparu mercredi des principaux services câblés quelques minutes après la publication d'un communiqué du régulateur national des télécoms, Conatel, annonçant la suspension de sa diffusion.

La chaîne avait suscité la colère du gouvernement ces dernières semaines en rapportant entre autres que des passeports et visas vénézuéliens étaient vendus illégalement à l'ambassade du pays en Irak. Au cours du week-end, Nicolas Maduro avait invité CNN à "sortir" du Venezuela, l'accusant d'avoir manipulé les propos d'une étudiante qui s'était adressée à lui à la télévision en évoquant les problèmes de son école, notamment les évanouissements de certains étudiants affamés.

Réagissant aux propos de Nicolas Maduro mercredi, Donald Trump a appelé sur
Twitter à la libération du chef de file de l'opposition vénézuélienne Leopoldo Lopez, un message joint à une photo sur laquelle il pose avec l'épouse de ce dernier, Lilian Tintori, à la Maison blanche.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 16/02/2017

  • ÉTATS-UNIS-VENEZUELA

    Washington inflige des sanctions au vice-président vénézuélien pour trafic de drogues

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Venezuela : Maduro prolonge la validité des billets de 100 bolivars

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Venezuela : reprise du dialogue entre gouvernement et opposition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)