Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

NBA: Butler crucifie Boston

© Getty/AFP | L'arrière ailier des Bulls Jimmy Butler tente un panier contre Boston, le 16 février 2017 à l'United Center de Chicago

LOS ANGELES (AFP) - 

Les Chicago Bulls ont coiffé sur le fil les Boston Celtics 104 à 103 grâce à leur joueur vedette Jimmy Butler, jeudi, alors que la NBA va observer une pause d'une semaine pour son All Star Game.

Butler a fini la rencontre avec 29 points, dont deux lancers francs à la dernière seconde qui ont permis aux Bulls de déborder les Celtics.

L'ailier a obtenu deux lancers francs pour un faute peu évidente de Marcus Smart alors que les Celtics menaient encore d'un point.

Les Bulls, privés pour le troisième match de suite de Dwyane Wade, malade, ont enchaîné deux victoires consécutives et se sont installés à la 7e place de la conférence Est (28 v-28 d).

"Il va falloir continuer à jouer comme on a joué nos deux derniers matches. Mais si on joue comme cela, on peut arriver à faire quelque chose de bien", a assuré Butler.

Isaiah Thomas a lui aussi inscrit 29 points, mais le meneur des Celtics cachait difficilement sa colère après les arbitres.

Même si son équipe, 2e de la conférence Est (37 v-20 d), a concédé sa 20e défaite de la saison, Thomas a pourtant de nombreux motifs de satisfaction.

Il a dépassé pour le 41e match de suite le seuil des 20 points, ce qui lui a permis de dépasser la légende des Celtics John Havlicek, qui avait enchaîné 40 matches consécutifs à plus de 20 points entre novembre 1971 et janvier 1972.

"Little Big Man" va participer dimanche à La Nouvelle-Orléans pour la première fois au All Star Game, le match de gala qui oppose chaque année les meilleurs joueurs des conférences Est et Ouest.

Une seule autre rencontre était au programme de la soirée: elle a permis à Washington, vainqueur d'Indiana dans sa salle (111-98), de confirmer sa montée en puissance.

Les Wizards ont toujours fait la course en tête grâce à Otto Porter (25 pts) et John Wall (20 pts). Ils ont signé leur onzième victoire en douze matches et ont consolidé leur 3e place à l'Est (34 v-21 d).

En revanche, Indiana a perdu son sixième match de suite et sa 6e place (29 v-28 d) est désormais menacé par Chicago (28 v-29 d) et Détroit (27 v-30 d).

Kévin Séraphin, encore dans le cinq majeur d'Indiana, a marqué neuf points et capté cinq rebonds en 25 minutes, tandis que la ligne de statistiques de Ian Mahinmi s'est limité à cinq points et quatre rebonds en treize minutes.

© 2017 AFP