Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Mai 68 revisité à travers ses affiches

En savoir plus

FOCUS

France : les nouveaux partis politiques sur les bancs de l'école

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Entre les États-Unis et l'Iran, "le fossé"

En savoir plus

L’invité du jour

Roland Lehoucq : "On peut pratiquer les sciences en analysant Star Wars"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

France : nouvelle journée de grève des fonctionnaires

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Italie, année zéro ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

Moyen-Orient

Israël : 18 mois de prison pour le soldat franco-israélien qui avait tué un Palestinien blessé

© JACK GUEZ, AFP

Vidéo par Cyril PAYEN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/02/2017

Le soldat franco-israélien Elor Azaria a été condamné mardi par un tribunal militaire israélien à 18 mois de prison pour avoir tué, en mars 2016, un Palestinien blessé.

Il avait abattu un assaillant palestinien blessé en mars 2016 en Cisjordanie. Elor Azaria, un conscrit qui possède la double nationalité franco-israélienne, a été condamné mardi 21 février à dix-huit mois de prison. Le sergent était passible de vingt ans de prison. Le procureur du tribunal militaire qui l'a reconnu coupable avait réclamé, début janvier 2017, entre trois et cinq ans de détention.

Le soldat, membre d'une unité paramédicale, avait été filmé le 24 mars 2016 par un militant propalestinien d'une ONG israélienne alors qu'il tirait une balle dans la tête d'Abdel Fattah al-Sharif, à Hébron, en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël. Le Palestinien venait d'attaquer des soldats au couteau. Atteint par balles, il gisait au sol, apparemment hors d'état de nuire.

Elor Azaria, arrêté immédiatement après les faits, plaidait non-coupable. Il pensait que le Palestinien dissimulait sous ses vêtements une ceinture d'explosifs, ont plaidé ses avocats.

Le procès, le premier à viser un soldat israélien pour usage illégal de la force depuis le début de l'"intifada des couteaux" (2016), a eu une grande résonance politique en Israël. Après la condamnation d'Elor Azaria, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a dit souhaiter que le soldat bénéficie d'une grâce présidentielle.

Première publication : 21/02/2017

  • ISRAËL

    Un soldat franco-israélien reconnu coupable d'homicide sur un Palestinien

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Netanyahou demande la grâce du soldat reconnu coupable d'homicide sur un Palestinien

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTNIEN

    Cisjordanie : une adolescente de 13 ans assassinée dans son lit par un Palestinien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)