Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

FRANCE

Attentats : Paris et l'Île-de-France ont perdu 1,5 million de touristes en 2016

© Ludovic Marin, AFP | La fréquentation touristique de Paris et de l'Île-de-France est en recul de 4,7 % par rapport à 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/02/2017

En raison de la menace terroriste, la fréquentation touristique à Paris et en Île-de-France a subi une perte conséquente par rapport à 2015. Ils sont 1,5 million de visiteurs à avoir choisi une autre destination.

Plus d'un million de touristes en moins. À la suite des attentats et en raison de la menace terroriste, la fréquentation touristique recule dans la région Paris Île-de-France, qui a perdu 1,5 million de visiteurs en 2016, a annoncé mardi 21 février le Comité régional du Tourisme (CRT). Le manque à gagner est estimé à près de 1,3 milliard d'euros, selon le bilan annuel publié par le CRT.

"Avec près de 31 millions d'arrivées hôtelières au cours de l'année 2016, la fréquentation touristique de la destination Paris Île-de- France est en baisse de 4,7 % par rapport à 2015 du fait de la baisse des clientèles internationales (-8,8 %)", indique-t-il. Le nombre de touristes français est, pour sa part, resté quasi stable (-0,8 % à 16,7 millions).

La Chine est en recul de 21,5 %, avec une perte de 268 000 visiteurs, suivie par le Japon (-41,2 % soit 225 000 touristes en moins), l'Italie (-26,1 %, soit -215 000 touristes) et la Russie (-27,6 %, soit -65 000 touristes).

"Une baisse moins importante que prévu"

"Au total, les hôteliers franciliens ont ainsi accueilli 1,5 million de touristes français et internationaux en moins par rapport à 2015, soit une baisse moins importante que prévu", estime toutefois le CRT Paris Ile-de-France.

La fréquentation des musées et monuments franciliens a été "mitigée" en 2016. Certains sites "ont fortement subi la désaffection des touristes et l'annulation des déplacements des groupes scolaires" comme la Tour Montparnasse (-32 %), l'Arc de triomphe (-24 %), les musées du Louvre (-13,3 %) et d'Orsay (-12,9 %), ou encore le château de Versailles (-9,8 %).

Quelque 500 000 emplois sont liés au tourisme en Île-de-France, ce qui en fait la plus grosse industrie de la région. En France, le tourisme représente plus de 7 % du PIB, dont 13 % sont générés en Île-de-France et à Paris, toujours la ville la plus visitée du monde.

Avec AFP

 

Première publication : 21/02/2017

  • Ici l'Europe

    Tourisme en Europe : les gagnants et les perdants

    En savoir plus

  • TOURISME

    Dans un climat de peur des attentats, la désaffection des touristes français pour l'Afrique du Nord

    En savoir plus

  • FOCUS

    Vidéo : à Paris, dans les quartiers frappés le 13-Novembre, la vie reprend doucement son cours

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)