Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Asie - pacifique

Assassinat de Kim Jong-nam : la Malaisie veut interroger un diplomate nord-coréen

© Manan Vatsyayana, AFP | Le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar, devant la presse le 22 février à Kuala Lumpur.

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 22/02/2017

Les policiers malaisiens, qui enquêtent sur l'assassinat du demi-frère de Kim Jong-un à l'aéroport de Kuala Lumpur, veulent interroger un diplomate nord-coréen.

L'enquête sur l’assassinat à l'aéroport de Kuala Lumpur de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen, se poursuit en Malaisie.

Le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar, a déclaré que le diplomate nord-coréen recherché pour être interrogé était Hyon Kwang Song, un homme âgé de 44 ans qui avait le rang de second secrétaire de l'ambassade. Il a ajouté vouloir également interroger Kim Uk Il, 37 ans, salarié de la compagnie Air Koryo, ainsi qu'un autre suspect nord-coréen Ri Ji U, sans en dire plus sur ce dernier. Tous trois, qui se trouvent encore en Malaisie, "n'ont pas été arrêtés, leur coopération est requise", a-t-il précisé.

"Nous avons écrit à l'ambassadeur [...]. Nous espérons que l'ambassade nord-coréenne va coopérer avec nous et nous permettre de les entendre rapidement. Sinon, nous allons les contraindre à venir chez nous", a expliqué le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar.

Kim Jong-nam a été assassiné, il y a une dizaine de jours à l'aéroport de Kuala Lumpur, alors qu'il s'apprêtait à embarquer sur un vol pour Macao, où il vivait avec sa famille sous la protection de la Chine.

Première publication : 22/02/2017

  • MALAISIE

    La police malaisienne réclame des échantillons ADN à la famille de Kim Jong-nam

    En savoir plus

  • MALAISIE

    Une deuxième femme arrêtée en Malaisie dans l’enquête sur la mort de Kim Jong-nam

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Corée du Nord : la mort mystérieuse de Kim Jong-nam, "petit général" critique du régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)