Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar, nouvelle journée de mobilisation à Antananarivo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration: tensions à la frontière franco-italienne

En savoir plus

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux Etats-Unis : le président et Trump, une complicité et des désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis-France : les taxes de la discorde

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

En savoir plus

L’invité du jour

Jean-Claude Heudin : "L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la force dans Star Wars"

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les ravages du Tramadol, drogue de synthèse prisée des jeunes

En savoir plus

Asie - pacifique

Assassinat de Kim Jong-nam : la Malaisie veut interroger un diplomate nord-coréen

© Manan Vatsyayana, AFP | Le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar, devant la presse le 22 février à Kuala Lumpur.

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 22/02/2017

Les policiers malaisiens, qui enquêtent sur l'assassinat du demi-frère de Kim Jong-un à l'aéroport de Kuala Lumpur, veulent interroger un diplomate nord-coréen.

L'enquête sur l’assassinat à l'aéroport de Kuala Lumpur de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen, se poursuit en Malaisie.

Le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar, a déclaré que le diplomate nord-coréen recherché pour être interrogé était Hyon Kwang Song, un homme âgé de 44 ans qui avait le rang de second secrétaire de l'ambassade. Il a ajouté vouloir également interroger Kim Uk Il, 37 ans, salarié de la compagnie Air Koryo, ainsi qu'un autre suspect nord-coréen Ri Ji U, sans en dire plus sur ce dernier. Tous trois, qui se trouvent encore en Malaisie, "n'ont pas été arrêtés, leur coopération est requise", a-t-il précisé.

"Nous avons écrit à l'ambassadeur [...]. Nous espérons que l'ambassade nord-coréenne va coopérer avec nous et nous permettre de les entendre rapidement. Sinon, nous allons les contraindre à venir chez nous", a expliqué le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar.

Kim Jong-nam a été assassiné, il y a une dizaine de jours à l'aéroport de Kuala Lumpur, alors qu'il s'apprêtait à embarquer sur un vol pour Macao, où il vivait avec sa famille sous la protection de la Chine.

Première publication : 22/02/2017

  • MALAISIE

    La police malaisienne réclame des échantillons ADN à la famille de Kim Jong-nam

    En savoir plus

  • MALAISIE

    Une deuxième femme arrêtée en Malaisie dans l’enquête sur la mort de Kim Jong-Nam

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Corée du Nord : la mort mystérieuse de Kim Jong-nam, "petit général" critique du régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)