Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

George Weah : la légende du football officiellement président du Liberia

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrine : une balle dans le pied d'Erdogan ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

Asie - pacifique

Assassinat de Kim Jong-nam : la Malaisie veut interroger un diplomate nord-coréen

© Manan Vatsyayana, AFP | Le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar, devant la presse le 22 février à Kuala Lumpur.

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 22/02/2017

Les policiers malaisiens, qui enquêtent sur l'assassinat du demi-frère de Kim Jong-un à l'aéroport de Kuala Lumpur, veulent interroger un diplomate nord-coréen.

L'enquête sur l’assassinat à l'aéroport de Kuala Lumpur de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen, se poursuit en Malaisie.

Le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar, a déclaré que le diplomate nord-coréen recherché pour être interrogé était Hyon Kwang Song, un homme âgé de 44 ans qui avait le rang de second secrétaire de l'ambassade. Il a ajouté vouloir également interroger Kim Uk Il, 37 ans, salarié de la compagnie Air Koryo, ainsi qu'un autre suspect nord-coréen Ri Ji U, sans en dire plus sur ce dernier. Tous trois, qui se trouvent encore en Malaisie, "n'ont pas été arrêtés, leur coopération est requise", a-t-il précisé.

"Nous avons écrit à l'ambassadeur [...]. Nous espérons que l'ambassade nord-coréenne va coopérer avec nous et nous permettre de les entendre rapidement. Sinon, nous allons les contraindre à venir chez nous", a expliqué le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar.

Kim Jong-nam a été assassiné, il y a une dizaine de jours à l'aéroport de Kuala Lumpur, alors qu'il s'apprêtait à embarquer sur un vol pour Macao, où il vivait avec sa famille sous la protection de la Chine.

Première publication : 22/02/2017

  • MALAISIE

    La police malaisienne réclame des échantillons ADN à la famille de Kim Jong-nam

    En savoir plus

  • MALAISIE

    Une deuxième femme arrêtée en Malaisie dans l’enquête sur la mort de Kim Jong-Nam

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Corée du Nord : la mort mystérieuse de Kim Jong-nam, "petit général" critique du régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)