Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

FRANCE

Soupçons d'emplois fictifs : Marine Le Pen refuse de se rendre à une convocation de la police

© Jeff Pachoud, AFP | La présidente du Front national, Marine Le Pen, en meeting à Lyon, le 4 février 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/02/2017

Marine Le Pen "ne répondra pas" à une convocation de la police "pendant la campagne". Convoquée dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs des assistants parlementaires du Front national au Parlement européen, elle ne s'y est pas rendue.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, était convoquée, mercredi 22 février, pour être entendue par les enquêteurs dans l'affaire des assistants d'eurodéputés de son parti mais elle a refusé de s'y rendre.

La candidate à l'élection présidentielle "ne répondra pas" à une convocation "pendant la campagne", a-t-elle déclare à l'AFP.

>> À lire : "Emplois fictifs : pour Fillon, ça casse, pour Le Pen, ça passe""

"Elle se rendra à toute convocation après les élections", a précisé son avocat, Me Rodolphe Bosselut, confirmant une information du Monde. "Elle considère que le risque c'est l'instrumentalisation de la justice durant la campagne électorale", a-t-il ajouté.

L'immunité parlementaire protège Marine Le Pen

Mercredi, sa cheffe de cabinet, Catherine Griset, a été convoquée par la police et mise en examen pour recel d'abus de confiance. Contrairement à Marine Le Pen, Catherine Griset n'est pas protégée par une immunité parlementaire.

Tant que l'immunité de la députée européenne du FN n'est pas levée, les enquêteurs ne peuvent pas la contraindre à répondre à leurs questions. Or cela pourrait prendre du temps, explique Le Monde.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 24/02/2017

  • FRANCE

    Emplois fictifs : pour Fillon, ça casse, pour Le Pen, ça passe

    En savoir plus

  • FRANCE

    Perquisition au siège du FN dans l'enquête sur l'affaire des assistants au Parlement européen

    En savoir plus

  • FRANCE

    Soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen : la cheffe du cabinet de Marine Le Pen en examen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)