Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Tournée africaine de Xi Jinping : la Chine toujours plus présente sur le sol africain

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au cœur de la tempête

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bianca Jagger : "Ortega a trahi la révolution sandiniste du Nicaragua"

En savoir plus

LE DÉBAT

Turquie : quelles libertés après l'état d'urgence ?

En savoir plus

POLITIQUE

Soupçons d'Ingérence russe : l'étrange volte-face de Donald Trump

En savoir plus

Economie

SpaceX va envoyer deux touristes autour de la Lune fin 2018

© NASA, AFP | La fusée SpaceX Falcon 9 s'élance depuis le centre spatial de Kennedy Launch Complex 39A en Floride, le 19 février 2017.

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/02/2017

La société américaine SpaceX a conclu un contrat avec deux personnes privées pour un vol touristique autour de la Lune prévu à la fin de 2018, a-t-on appris lundi. Le prix du voyage et l'identité des deux touristes sont tenus secrets.

La société privée SpaceX a l'intention d'envoyer deux "touristes de l'espace" effectuer un vol autour de la Lune l'année prochaine, à bord d'un vaisseau en cours de mise au point pour les astronautes de la Nasa, a déclaré lundi 28 février à la presse le patron de l'entreprise, Elon Musk. C'est une première depuis la fin des missions américaines Apollo au début des années 1970 .

Le lancement de ce premier vol touristique à financement privé à destination de la Lune est prévu a priori pour la fin 2018, a ajouté Elon Musk face aux journalistes.

Il n'a pas voulu dire quels seraient les clients de ce vol ni combien ils devraient débourser pour cette mission d'une semaine, il s'est juste borné à dire qu'il ne s'agissait de "personne d'Hollywood".

Trajet similaire à Apollo 8

Les deux touristes spatiaux, qui se connaissent l'un l'autre, ont d'ores et déjà versé un acompte "substantiel" et devront se soumettre à "un entraînement complet avant de partir pour la mission".

"Je pense qu'il y a un marché pour un ou deux d'entre eux par an", a ajouté Elon Musk, qui prévoit que le prix des billets contribuera in fine à 10 à 20 % du chiffre d'affaires du groupe.

Le projet prévoit d'envoyer les deux clients au-delà de l'orbite terrestre et autour de la Lune, avant que la gravité ne ramène le vaisseau dans l'atmosphère pour un atterrissage en parachute, après un voyage de 480 000 à 640 000 km.

La trajectoire est similaire à celle de la mission Apollo 8, en 1968, qui permit pour la première fois à un astronaute de voir directement la "face cachée" de la Lune.

Interdiction d'effectuer une mission lunaire

Elon Musk prévoit d'utiliser le vaisseau Crew Dragon, en cours de développement pour la Nasa, et la fusée lourde Falcon Heavy, dont le premier lancement est prévu cet été.

La Nasa garde toutefois le droit d'effectuer en premier toute mission lunaire, a précisé Musk.

À la demande de l'administration Trump, l'agence spatiale mène plusieurs études pour évaluer les risques, les coûts et bénéfices potentiels d'un premier vol de test habité pour le lanceur spatial SLS et le vaisseau Orion, conçus pour de nouveaux survols de la Lune. Pour le moment, le vol de test est prévu sans équipage, pour fin 2018.

Avec AFP

Première publication : 28/02/2017

  • SCIENCES

    Des astronomes découvrent sept planètes de la taille de la Terre autour d'une petite étoile

    En savoir plus

  • CHINE

    La Chine lance le premier satellite "quantique" et inviolable au monde

    En savoir plus

  • AÉROSPATIAL

    La sonde Juno rejoint la planète Jupiter

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)