Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : 1 mort, 25 blessés dans les manifestations

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le PS sans abri

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Carles Puigdemont : "La porte est ouverte pour dialoguer avec Madrid"

En savoir plus

LE DÉBAT

Accord sur le nucléaire iranien : la menace du retrait américain ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Accord sur le nucléaire iranien : la menace du retrait américain ?

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : les universités, nouveaux viviers du terrorisme ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Touadéra : "Le départ de la force Sangaris de Centrafrique était prématuré"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le retour de "Ça" sur grand écran

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à l'ONU : le président français face au monde

En savoir plus

Afrique

Printemps arabe en Égypte : Hosni Moubarak acquitté pour les meurtres de manifestants en 2011

© Khaled Desouki, AFP | Hosni Moubarak à la fenêtre de sa chambre de l'hôpital militaire du Caire en octobre 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/03/2017

L'ex-président égyptien Hosni Moubarak a été définitivement acquitté, jeudi au Caire, dans un procès pour la mort de manifestants durant la révolte qui a provoqué sa chute en 2011.

Il était accusé d'implication dans les meurtres de manifestants durant la révolte du Printemps arabe en Égypte en 2011 : l'ancien président égyptien Hosni Moubarak a été acquitté jeudi 2 mars au Caire à l'issue d'un ultime procès devant la Cour de cassation.

"La Cour déclare l'accusé innocent", a déclaré le juge Ahmed Abdel Kaoui au terme d'une journée d'audience. La Cour a également rejeté la demande des avocats des
victimes de réouverture des procès civils, ce qui ne laisse plus aucune possibilité de voir cette affaire jugée devant une quelconque juridiction.

Plusieurs centaines de manifestants avaient été tués par la police au début du soulèvement en janvier 2011 qui a mis fin à 30 années de pouvoir de Hosni Moubarak. L'ancien chef de l'État a toujours nié en avoir donné l'ordre. La plupart des responsables de l'ancien régime poursuivis pour leur rôle dans les violences ou pour corruption ont été acquittés par la justice depuis que le chef de l'armée, Abdel Fattah al Sissi, a pris le pouvoir en 2013 en renversant le président islamiste Mohamed Morsi, à son tour cible de grandes manifestations.

Avec Reuters

Première publication : 02/03/2017

  • ÉGYPTE

    Cinq ans après la chute de Moubarak, le blues des révolutionnaires égyptiens

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La justice égyptienne rejette les recours de Moubarak et de ses fils

    En savoir plus

  • PROCÈS

    Égypte : Moubarak défend son bilan lors d'une ultime audience

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)