Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

CAMEROUN ANGLOPHONE: INTERNET RÉTABLI APRÈS 3 MOIS DE COUPURE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : Émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements après l'attaque sur les Champs-Elysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Croissance mondiale : l'optimisme (relatif) du FMI

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le pari de Theresa May : les Britanniques aux urnes pour un Brexit fort

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Orchestre symphonique de Téhéran s'ouvre à Fauré et Berlioz

En savoir plus

MODE

Madrid fashion week : les créateurs espagnols s'affirment

En savoir plus

Afrique

Vidéo : au Nigeria, un projet d'autoroute menace la forêt de l'État de Cross River

© Capture d'écran France 24 | Les habitants du village d'Ekuri s'opposent à la contruction d'une autoroute.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/03/2017

Au Nigeria, le projet d’une autoroute à plusieurs voies, traversant l’État de Cross River, dans le sud du pays, suscite des oppositions. France 24 est allé à la rencontre des populations locales qui veulent défendre leur forêt.

C'est un projet qui est loin de faire l'unanimité. Au Nigeria, le projet d’une autoroute à plusieurs voies, traversant l’État de Cross River, dans le sud du pays, suscite des oppositions locales.

Si le gouvernement fédéral y voit un levier de croissance et a déjà entamé des travaux, les communautés locales estiment que ce chantier constitue une menace pour leur mode de vie.

"Construire une autoroute ne doit pas nous priver de notre forêt, un bien public. Si le gouvernement veut la paix, il doit maintenir la zone tampon prévue. Maintenir la zone en état signifierait la destruction de pans entiers de notre forêt tropicale", explique ainsi Augustine Oji, chef d’un village, aux journalistes de France 24.

Les militants écologistes se mobilisent et réclament le versement d’indemnités aux communautés locales dont les terres ont été réquisitionnées. Ils soutiennent un projet alternatif : la rénovation de la route déjà existante.
 

Première publication : 10/03/2017

  • NIGERIA

    Le président Buhari rentre au Nigeria après une absence prolongée au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Vidéo : au Nigeria, la mise en place d'un salaire minimum pour aider les plus pauvres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)