Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

CAMEROUN ANGLOPHONE: INTERNET RÉTABLI APRÈS 3 MOIS DE COUPURE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : Émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements après l'attaque sur les Champs-Elysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Croissance mondiale : l'optimisme (relatif) du FMI

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le pari de Theresa May : les Britanniques aux urnes pour un Brexit fort

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Orchestre symphonique de Téhéran s'ouvre à Fauré et Berlioz

En savoir plus

MODE

Madrid fashion week : les créateurs espagnols s'affirment

En savoir plus

Afrique

RD Congo : deux experts onusiens et leurs accompagnateurs portés disparus dans le Kasaï

© Eduardo Soteras, AFP | Des casques bleus indiens de la Monusco à Goma, le 8 novembre 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2017

Deux experts de l'ONU chargés d'enquêter sur les conflits, ont été enlevés en RD Congo, dans la province de Kasaï-Central, théâtre d'affrontements entre les forces de l'ordre et une milice, a annoncé, lundi, le gouvernement congolais.

Deux experts onusiens et leurs accompagnateurs sont portés disparus depuis dimanche au Kasaï, région du centre de la République démocratique du Congo (RD Congo) agitée par une rébellion depuis plus de six mois, a annoncé Kinshasa lundi 13 mars.

"Les deux experts sont l'un de nationalité américaine et l'autre suédoise. Ils ont été kidnappés [dans la province du Kasaï-central] et conduits dans la forêt par des éléments inconnus ainsi que quatre Congolais : trois chauffeurs de taxi-moto et un interprète", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende.

>> À voir : Goma la volcanique, entre résignation et révolte

"Ce que nous pouvons dire pour l'instant est que deux membres de notre Groupe d'experts manquent à l'appel et que la Monusco [Mission de l'ONU en RDC] les recherche", a déclaré à New York le porte-parole des Nations unies, Farhan Haq, confirmant la nationalité des deux disparus.

Dans un communiqué, le gouvernement congolais soutient que "ce groupe sillonnait la province du Kasaï-central à moto, sans que les autorités locales en aient été informées". Interrogée par l'AFP, la Monusco a indiqué qu'elle ne souhaitait pas commenter cette affirmation avant d'avoir obtenu les résultats de son enquête sur le terrain.

Mardi, un Casque bleu uruguayen avait été blessé par balle dans la région, secouée par la rébellion de Kamuina Nsapu, chef traditionnel tué en août 2016 lors d'une opération militaire après s'être révolté contre les autorités de Kinshasa. Parties de Kananga, capitale du Kasaï-central en septembre 2016, les violences entre les forces de l'ordre et les miliciens ont progressivement gagné les provinces voisines du Kasaï-Oriental, du Kasaï et de Lomami et fait plus de 400 morts et 200 000 déplacés.

Avec AFP

Première publication : 14/03/2017

  • RD CONGO

    RD Congo : casse-tête autour du retour de la dépouille de l'opposant Étienne Tshisekedi

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Kamuina Nsapu, le nouveau groupe armé qui déstabilise la RD Congo

    En savoir plus

  • ÉCOLOGIE

    Déforestation : douze pays africains s’engagent à remplacer l’or vert par l’or bleu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)