Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

CAMEROUN ANGLOPHONE: INTERNET RÉTABLI APRÈS 3 MOIS DE COUPURE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : Émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements après l'attaque sur les Champs-Elysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Croissance mondiale : l'optimisme (relatif) du FMI

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le pari de Theresa May : les Britanniques aux urnes pour un Brexit fort

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Orchestre symphonique de Téhéran s'ouvre à Fauré et Berlioz

En savoir plus

MODE

Madrid fashion week : les créateurs espagnols s'affirment

En savoir plus

Amériques

Le FBI confirme enquêter sur des liens entre Moscou et des proches de Trump

© Nicholas Kamm, AFP | Le directeur du FBI James Comey (G) et le directeur de la NSA, Mike Rogers, lors de leur audition, le 20 mars 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/03/2017

Le directeur du FBI a confirmé lundi qu'une enquête est en cours sur les tentatives du gouvernement russe de s'ingérer dans l'élection présidentielle de 2016, et sur des liens éventuels entre la Russie et des proches de Trump.

Le directeur du FBI, James Comey, a confirmé, lundi 20 mars, l'existence d'une enquête sur les tentatives d'ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016. "J'ai reçu l'autorisation du ministère de la Justice de confirmer que le FBI, dans le cadre de notre mission de contre-espionnage, enquête sur les tentatives du gouvernement russe de s'ingérer dans l'élection présidentielle de 2016", a déclaré James Comey lors d'une audition devant la commission du Renseignement de la Chambre des représentants.

"Cela inclut des investigations sur la nature de tout lien entre des individus liés à l'équipe de campagne Trump et le gouvernement russe, et pour déterminer s'il y a eu coordination entre la campagne et les efforts russes", a-t-il dit.  L'existence de ces investigations a été rapportée par de multiples médias américains depuis plusieurs mois.

>> À lire : Qui est l'ancien espion à l'origine du "dossier russe" de Trump ?

"Je ne peux pas en dire plus sur ce que ce nous faisons, ni sur les personnes dont nous examinons le comportement", a ajouté le directeur du FBI. "Nous ne pouvons pas bien faire notre travail si nous commençons à en parler pendant que nous le faisons".

Nombreux contacts

L'audition a commencé par l'énumération, par l'élu démocrate Adam Schiff, des nombreux contacts entre certains membres de l'équipe de campagne ou de l'entourage de Donald Trump et des personnes proches du Kremlin, notamment l'ambassadeur russe aux États-Unis. "Est-il possible que tous ces événements soient complètement indépendants, rien d'autre que de pures coïncidences ? Oui, c'est possible", a dit Adam Schiff. "Mais il est aussi possible, peut-être plus que possible, qu'ils ne soient pas des coïncidences".

>> À lire : Les relations de Donald Trump avec la Russie en question

Lors de l'audition, James Comey a par ailleurs contredit Donald Trump, qui a accusé Barack Obama, il y a plus de deux semaines sur Twitter, d'avoir placé la Trump Tower sur écoutes pendant la campagne présidentielle de 2016. "Le département [de la Justice] n'a pas d'informations soutenant ces tweets", a déclaré le directeur du FBI.

Le directeur de l'agence d'écoutes NSA, l'amiral Mike Rogers, a également nié, au cours de la même audition parlementaire, que Washington ait pu demander aux services d'espionnage britanniques d'espionner Donald Trump. Cela avait été insinué par un commentateur conservateur, repris par le porte-parole de la Maison Blanche la semaine dernière. "Je n'ai rien vu du côté de la NSA sur une telle activité, et personne ne nous a demandé de mener de telle activité", a déclaré Mike Rogers

Avec AFP

Première publication : 20/03/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Des élus du Congrès remettent en question les accusations d'écoutes de Trump visant Obama

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'administration Trump fait appel du blocage du décret anti-immigration

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Premier face-à-face tendu entre Trump et Merkel à la Maison Blanche

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)