Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Aux États-Unis, l'ardoise fiscale s’alourdit pour Apple

En savoir plus

FOCUS

Moyen-Orient : enquête sur le phénomène galopant des tempêtes de sable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Éthiopie : Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : le choix de la raison ? (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

Le lycée français de Sao Paulo, vitrine au Brésil de l'éducation à la française

© Capture d'écran France 24 | Au lycée Pasteur de Sao Paulo, 30 % des enfants ne sont ni français ni francophones d'origine.

Vidéo par Marlène HABERARD , Fanny LOTHAIRE , Mathilde DORCADIE , Harold GRENOUILLEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/03/2017

À l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie ce lundi, les journalistes de France 24 se sont rendus au lycée français de Sao Paulo, qui peut se vanter, avec 100 % de réussite au bac, d'être une vitrine du système éducatif français.

C'est un petit îlot français au cœur de Sao Paulo : le lycée Pasteur est, avec 1 069 élèves, le plus grand établissement français au Brésil. Avec 100 % de réussite au bac, dont plus de la moitié avec mention, ce lycée français est un efficace outil de diffusion de la culture et de la langue.

À tel point que 30 % de ses élèves ne sont ni français, ni francophones d'origine. Leurs parents sont prêts à débourser des centaines d'euros par mois pour les inscrire dans cet établissement vitrine de l'éducation à la française.

Première publication : 20/03/2017

  • CAMEROUN

    Cameroun : pourquoi les anglophones se rebiffent

    En savoir plus

  • FRANCOPHONIE

    Les jeunes francophones se retrouvent pour être #LibresEnsemble

    En savoir plus

  • CULTURE

    Le champion du monde de Scrabble francophone ne parle pas français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)