Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump, honteux et confus"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne sais pas pour qui voter"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brexit : l'exil des startups ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les mensonges des passeurs et une rivière ivoirienne polluée par l'orpaillage

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Thomas Friedman : "Le problème de Donald Trump, c'est qu'il n'est pas très malin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aides-soignantes

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle en France : une campagne sur fond de scandales

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat de Londres : l'Europe de nouveau ciblée

En savoir plus

Amériques

Le lycée français de Sao Paulo, vitrine au Brésil de l'éducation à la française

© Capture d'écran France 24 | Au lycée Pasteur de Sao Paulo, 30 % des enfants ne sont ni français ni francophones d'origine.

Vidéo par Marlène HABERARD , Fanny LOTHAIRE , Mathilde DORCADIE , Harold GRENOUILLEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/03/2017

À l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie ce lundi, les journalistes de France 24 se sont rendus au lycée français de Sao Paulo, qui peut se vanter, avec 100 % de réussite au bac, d'être une vitrine du système éducatif français.

C'est un petit îlot français au cœur de Sao Paulo : le lycée Pasteur est, avec 1 069 élèves, le plus grand établissement français au Brésil. Avec 100 % de réussite au bac, dont plus de la moitié avec mention, ce lycée français est un efficace outil de diffusion de la culture et de la langue.

À tel point que 30 % de ses élèves ne sont ni français, ni francophones d'origine. Leurs parents sont prêts à débourser des centaines d'euros par mois pour les inscrire dans cet établissement vitrine de l'éducation à la française.

Première publication : 20/03/2017

  • CAMEROUN

    Cameroun : pourquoi les anglophones se rebiffent

    En savoir plus

  • FRANCOPHONIE

    Les jeunes francophones se retrouvent pour être #LibresEnsemble

    En savoir plus

  • CULTURE

    Le champion du monde de Scrabble francophone ne parle pas français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)