Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

Amériques

États-Unis : le Sénat s'intéresse aux relations russes du gendre de Trump

© Nicholas Kamm, AFP | Jared Kushner

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/03/2017

Le Sénat américain souhaite auditionner Jared Kushner, le gendre et proche conseiller de Donald Trump, dans le cadre de son enquête sur les liens entre l'entourage du président américain et des responsables russes.

La commission du Renseignement du Sénat américain veut entendre Jared Kushner, le gendre et proche conseiller du président américain Donald Trump. La Maison Blanche a indiqué lundi 27 mars que ce dernier allait témoigner dans le cadre de l'enquête sur l'interférence de Moscou dans la présidentielle américaine.

Jared Kushner, 36 ans, a joué un rôle d'intermédiaire central, pendant la campagne comme depuis la victoire de Donald Trump le 8 novembre, dans les relations avec nombre de pays étrangers.

L'époux d'Invanka Trump a en particulier facilité l'organisation d'une rencontre entre Donald Trump et le Premier ministre japonais Shinzo Abe d'une par,t et le président mexicain Enrique Peña Nieto d'autre part. Mais c'est sur la nature exacte de ses contacts avec des responsables russes que la commission du Renseignement du Sénat souhaite l'entendre.

"Tout au long de la campagne et de la transition, Jared Kushner a été le point de contact officiel des responsables gouvernementaux étrangers", a indiqué un responsable américain sous couvert d'anonymat. "Étant donné son rôle, il a proposé de lui-même de parler à la commission présidée par Richard Burr mais n'a pas encore reçu de confirmation", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Première publication : 27/03/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump admet que la Russie est à l'origine du piratage du Parti démocrate

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    "La Russie représente aujourd'hui un danger" pour le futur chef de la diplomatie américaine

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le parti d'Emmanuel Macron accuse la Russie d'ingérence dans la campagne présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)