Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Mali : l'enjeu de la sécurité pour la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Pakistan : des législatives sous haute tension

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mokobé, le retour gagnant d'un poids lourd du rap français

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Marc Ferry : "L'Italie n'est pas structurellement xénophobe"

En savoir plus

FOCUS

Après 33 ans au pouvoir, le Cambodgien Hun Sen en passe d'être réélu

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "L'État tétanisé"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Macron, un silence qui fait du bruit"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Ici l'Europe", le best of : fractures et défis dans l'UE

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'automobile perd l'un de ses grands pilotes d'industrie

En savoir plus

EUROPE

Russie : l'opposant Alexeï Navalny condamné à 15 jours de détention

© Vasily Maximov, AFP | Alexeï Navalny lors de son audience à Moscou, le 27 mars 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/03/2017

L'opposant russe Alexeï Navalny, interpellé dimanche lors d'une manifestation contre la corruption à Moscou, a été condamné lundi à 15 jours de détention.

Quinze jours de détention. C'est la condamnation dont a écopé, lundi 27 mars, l'opposant russe Alexeï Navalny. Il avait été interpellé la veille par la police lors de la manifestation contre la corruption des élites qui a réuni plusieurs milliers de personnes dans le centre de Moscou.

Selon la décision du tribunal, Alexeï Navalny a précisément écopé d'une amende de 20 000 roubles (environ 325 euros) pour avoir organisé une manifestation non autorisée et de 15 jours de détention pour refus d'obtempérer lors de son arrestation.

>> À lire : Alexeï Navalny, l’opposant venu du Web

Des manifs interdites par le Kremlin

Des milliers de Russes sont descendus dimanche dans les rues à travers le pays, à l'appel d'Alexeï Navalny, malgré l'interdiction dans la plupart des cas des autorités locales.

Opposant et blogueur anticorruption, Alexeï Navalny avait appelé à la mobilisation après avoir publié ce mois-ci un rapport accusant le Premier ministre Dmitri Medvedev de contrôler un empire immobilier, par le biais d'un réseau occulte d'ONG.

>> À voir : L'opposant Alexeï Navalny condamné à cinq de prison avec sursis pour détournement de fonds

Le Kremlin avait prévenu vendredi qu'il considérait comme une provocation illégale cette manifestation à Moscou, qui n'a pas obtenu les autorisations préalables.

Plusieurs dizaines d'arrestations ont eu lieu à travers le pays. D'après Navalny, des rassemblements étaient prévus dans plus de 80 villes pour exiger notamment la démission du Premier ministre.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 27/03/2017

  • RUSSIE

    Russie : l'opposant Alexeï Navalny condamné à cinq de prison avec sursis pour détournement de fonds

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Première manifestation de l'oppostion "autorisée" depuis plus d’un an à Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    L'opposant russe Navalny se défait de son bracelet électronique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)