Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Espagne, l'article 155 pour sauver les Catalans"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la "flat tax" sur les revenus du capital adoptée à l'Assemblée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Centrales nucléaires : opérations démantèlement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

Economie

SpaceX lance pour la première fois une fusée en partie recyclée

© Bruce Weaver, AFP | En utilisant un lanceur de fusée déjà utilisé, Elon Musk souhaite réduire les coûts des voyages spatiaux.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/03/2017

La société d'Elon Musk, SpaceX, a lancé jeudi soir avec succès une fusée Falcon 9 dont le premier étage a déjà volé et a été recyclé. Une première qui pourrait ouvrir la voie à une nette réduction des coûts et révolutionner les vols spatiaux.

"C'est un jour incroyable pour l'espace et l'industrie spatiale !" Le fondateur de SpaceX, Elon Musk, n'a pas caché sa fierté sur l'exploit réalisé par sa société. Jeudi 30 mars, pour la première fois, l'entreprise américaine est parvenue a lancé une fusée Falcon 9 déjà utilisée, avant de récupérer une nouvelle fois le premier étage, ouvrant ainsi la voie à une possible troisième utilisation.

Cette double réussite permet au milliardaire Elon Musk de franchir une nouvelle étape dans son ambition de révolutionner les voyages dans l'espace en réduisant drastiquement les coûts, avec l'objectif ultime d'organiser des liaisons commerciales vers Mars.

>> À lire : Au SXSW, l’espace, dernière frontière… légale et internationale

"Ce sera au bout du compte une énorme révolution pour les voyages dans l'espace", a réagi Elon Musk du centre de contrôle de Cap Canaveral. "On peut faire voler et revoler le premier étage d'un lanceur, qui est la partie la plus chère, et cela finira par aboutir à une énorme révolution du vol spatial", a ajouté le milliardaire.

En recyclant ses lanceurs, la société fondée par l'entrepreneur Elon Musk, également PDG du fabricant de voitures électriques Tesla, espère à terme réduire de 30 % le prix de ses missions pour appliquer des tarifs nettement inférieurs à ceux pratiqués par ses concurrents, dont Arianespace. Le nombre de réutilisations possibles du premier étage après son reconditionnement reste à ce stade incertain. Toutefois, Elon Musk avait assuré fin 2015 qu'il pourrait théoriquement être recyclé jusqu'à cent fois, tout en estimant pouvoir le faire revoler de dix à vingt fois.

Le coût d'une mise en orbite sur un Falcon 9 non réutilisé s'élève à 62 millions de dollars (57,8 millions d'euros). SpaceX n'a cependant pas encore communiqué le prix de cette mission inaugurale à bord d'une fusée recyclée.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 31/03/2017

  • ESPACE

    Au SXSW, l’espace, dernière frontière… légale et internationale

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La firme américaine SpaceX lance avec succès sa fusée Falcon 9 quatre mois après un accident

    En savoir plus

  • AÉROSPATIALE

    SpaceX va envoyer deux touristes autour de la Lune fin 2018

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)