Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

Culture

Bob Dylan est finalement allé chercher son prix Nobel de littérature

© Torsten Blackwood, AFP (archives) | Bob Dylan lors du festival Bluesfest près de Byron Bay, en Australie, le 25 avril 2011.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/04/2017

Après avoir refusé de se rendre à la cérémonie officielle en décembre, le chanteur américain a tout de même fini par recevoir à Stockholm le prestigieux prix de l'académie Nobel, lors d'une cérémonie à huis clos dans un endroit tenu secret.

Il avait tardé à réagir à l'annonce, puis refusé d'être présent pour recevoir son prix lors de la cérémonie officielle en décembre dernier. Fidèle à sa légendaire discrétion, Bob Dylan s'est finalement rendu à Stockholm, samedi 1er avril, pour recevoir son prix Nobel de littérature. Et ce, lors d'une "cérémonie privée", sans médias ni public, à sa demande.

Distingué pour sa poésie, il devient, à 75 ans, le premier chanteur à rejoindre les hommes et les femmes de lettres canonisés par l'Académie suédoise depuis la créatoin du prix en 1901, parmi lesquels Patrick Modiano, Thomas Mann, Albert Camus, Samuel Beckett, Gabriel Garcia Marquez ou encore Doris Lessing.

Il s'est vu remettre sa médaille en or, et son diplôme, par douze des membres de l'Académie, a écrit samedi soir sur son blog la secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, Sara Danius.

"L'humeur était bonne. Du champagne a été bu", a-t-elle confié. "Un long moment a été passé à regarder de près la médaille en or, en particulier son revers magnifiquement ouvragé, l'image d'un jeune homme assis sous un laurier qui écoute la muse."

Pas de discours

La remise du prix a eu lieu dans un lieu tenu secret avant le concert qu'a ensuite donné Bod Dylan dans la soirée à Stockholm, où il doit en donner un second dimanche.

Le chanteur n'a pas fait de discours de réception – qui peut aussi être une chanson –, préalable normalement indispensable à la remise du confortable chèque (8 millions de couronnes, environ 838 000 euros) accompagnant le prix Nobel. Tout lauréat doit rendre sa "leçon Nobel" dans les six mois suivant la cérémonie de remise du prix le 10 décembre, soit avant le 10 juin.

"L'Académie a de bonnes raisons de penser qu'une version enregistrée (du discours) sera envoyée à une date ultérieure", avait indiqué récemment Sara Danius.

>> À lire sur France 24 : "Littérature : Bob Dylan, un Nobel aux multiples facettes"

Les deux concerts de Bob Dylan dans la capitale suédoise samedi et dimanche sont le coup d'envoi d'une tournée européenne à l'occasion de la sortie de son nouvel opus, un triple album de reprises de Frank Sinatra.

Samedi soir, Ylva, 62 ans, a vu le chanteur sur scène pour la 18e fois. "Il mérite [le Nobel] même si je trouve qu'il n'a pas bien géré. Il aurait pu se montrer plus reconnaissant", a-t-elle estimé.

Les spécialistes étaient nettement moins surpris. "Dès que vous voulez l'emmener dans une direction, il prend le contrepied", explique Martin Nyström, critique musical du quotidien Dagens Nyheter.

À la surprise générale, Bob Dylan, de son vrai nom Robert Allen Zimmerman, avait été récompensé en octobre "pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d'expression poétique", selon les attendus de l'Académie.

Son nom, comme celui du Canadien Leonard Cohen, décédé en novembre, revenait de temps en temps dans les spéculations, sans jamais être pris au sérieux.

Avec AFP

 

Première publication : 02/04/2017

  • PRIX NOBEL

    "Pris par d'autres engagements", Bob Dylan n'ira pas chercher son Nobel de littérature

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Le chanteur Bob Dylan accepte de recevoir le Nobel de littérature

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Le prix Nobel de littérature décerné au chanteur américain Bob Dylan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)