Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

FRANCE

PS : Cambadélis retire l'investiture à ceux qui ont adhéré à En Marche !

© Thomas Samson, AFP | Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, lors de la convention d’investiture le 5 février 2017 à Paris.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/04/2017

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a retiré le statut de membre du Bureau national à tous ceux qui ont soutenu le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron. Cependant aucune exclusion du parti n'a été prononcée.

Aucune exclusion pour éviter tout psychodrame au Parti socialiste avant l'élection présidentielle. C'est le souhait que le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) Jean-Christophe Cambadélis a exprimé, jeudi 6 avril, lors du Bureau national. Il a notamment appelé à l’unité des socialistes derrière le candidat Benoît Hamon. 

En revanche, il a retiré le statut de membre du Bureau national "à tous ceux qui ont soutenu ou appellent à voter Emmanuel Macron", en précisant qu'ils seraient remplacés. 

Il a également interdit "toute double appartenance conformément aux statuts". "Aux élections législatives, une signature d’engagement d’affiliation au groupe socialiste sera requise. En cas de refus, un candidat socialiste sera désigné", a-t-il déclaré. 

Jean-Christophe Cambadélis a également ôté l’investiture à ceux qui ont adhéré au parti d'Emmanuel Macron En Marche !, ou parrainé un autre candidat que Benoît Hamon. "S’ils se maintenaient face aux candidats soutenus par le Parti socialiste, ils seraient exclus", a-t-il ajouté. 

Enfin, il a demandé à la Commission nationale des conflits (CNC) de se saisir des cas de ceux qui appellent à voter pour un autre candidat que celui issu de la primaire. 

 

Première publication : 06/04/2017

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Entre les doutes des "vallsistes" et le rejet de Mélenchon, la campagne de Hamon chahutée

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Jean-Yves Le Drian, premier hollandais de poids à soutenir Macron

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Manuel Valls, un soutien encombrant pour Emmanuel Macron

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)