Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

"Ici l'Europe", le best of : fractures et défis dans l'UE

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'automobile perd l'un de ses grands pilotes d'industrie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Soro : "Je vais réfléchir" à une candidature à la présidentielle de 2020

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : l'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les Bleus champions du monde, une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

FRANCE

PS : Cambadélis retire l'investiture à ceux qui ont adhéré à En Marche !

© Thomas Samson, AFP | Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, lors de la convention d’investiture le 5 février 2017 à Paris.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/04/2017

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a retiré le statut de membre du Bureau national à tous ceux qui ont soutenu le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron. Cependant aucune exclusion du parti n'a été prononcée.

Aucune exclusion pour éviter tout psychodrame au Parti socialiste avant l'élection présidentielle. C'est le souhait que le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) Jean-Christophe Cambadélis a exprimé, jeudi 6 avril, lors du Bureau national. Il a notamment appelé à l’unité des socialistes derrière le candidat Benoît Hamon. 

En revanche, il a retiré le statut de membre du Bureau national "à tous ceux qui ont soutenu ou appellent à voter Emmanuel Macron", en précisant qu'ils seraient remplacés. 

Il a également interdit "toute double appartenance conformément aux statuts". "Aux élections législatives, une signature d’engagement d’affiliation au groupe socialiste sera requise. En cas de refus, un candidat socialiste sera désigné", a-t-il déclaré. 

Jean-Christophe Cambadélis a également ôté l’investiture à ceux qui ont adhéré au parti d'Emmanuel Macron En Marche !, ou parrainé un autre candidat que Benoît Hamon. "S’ils se maintenaient face aux candidats soutenus par le Parti socialiste, ils seraient exclus", a-t-il ajouté. 

Enfin, il a demandé à la Commission nationale des conflits (CNC) de se saisir des cas de ceux qui appellent à voter pour un autre candidat que celui issu de la primaire. 

 

Première publication : 06/04/2017

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Entre les doutes des "vallsistes" et le rejet de Mélenchon, la campagne de Hamon chahutée

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Jean-Yves Le Drian, premier hollandais de poids à soutenir Macron

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Manuel Valls, un soutien encombrant pour Emmanuel Macron

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)