Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tribune sur la "liberté d'importuner" : Catherine Deneuve précise sa pensée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : non-lieu pour les soldats français soupçonnés

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Mexique : le trafic de médicaments, un nouveau fléau florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sandra Nkaké, une artiste inclassable de retour avec un nouvel album

En savoir plus

Afrique

Afrique du Sud : des milliers de manifestants réclament le départ de Jacob Zuma

© Gianluigi Guercia, AFP | Des manifestants réclament le départ du président Zuma, à Pretoria.

Vidéo par Laurent BERSTECHER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/04/2017

Du Cap à Johannesburg, en passant par Pretoria, les rues d'Afrique du Sud étaient envahies, vendredi, par des dizaines de milliers de manifestants réclamant le départ du président Zuma, suite à un récent remaniement d'une partie du gouvernement.

Plusieurs milliers de Sud-Africains sont descendus dans les rues des principales villes du pays, vendredi 7 avril, pour réclamer le départ du président Jacob Zuma. Ce dernier a irrité une partie de la population en remaniant la semaine dernière son gouvernement pour nommer des fidèles.

Environ 10 000 partisans de l'Alliance démocratique (DA), le principal parti d'opposition, se sont réunis dans le centre-ville de Johannesburg, emmenés par leur leader Mmusi Maimane. "Il y a des Sud-Africains de tous horizons ici. Cela nous fait espérer avoir assez de soutiens (...) pour faire partir Zuma", a déclaré Yusuf Cassim, le chef des jeunes de la DA.

>>  À lire : Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid, est mort

Fait rare en Afrique du Sud, quelques centaines d'habitants – principalement Blancs – vivant dans les quartiers les plus huppés du nord de Johannesburg ont également manifesté aux carrefours des grandes artères de la capitale économique sud-africaine en brandissant des panneaux "Zuma doit partir".

À Pretoria, le parti communiste sud-africain, pourtant allié historique du Congrès national africain (ANC, au pouvoir), a organisé une marche vers le palais présidentiel, rejoint par des organisations de la société civile, toujours pour demander le départ de Jacob Zuma.

Des partisans du président, ainsi que des dizaines de vétérans de l'ANC, se sont quant à eux rassemblés autour du siège du parti à Johannesburg, où il y a eu des violences en marge du cortège selon l'agence de presse Reuters.

Même le prix Nobel de la Paix et ancien archevêque Desmond Tutu, figure de la lutte anti-apartheid, est sorti manifester dans la ville d'Hermanus, à une centaine de kilomètres du Cap.

Scandales de corruption

La popularité du président sud-africain est en berne depuis plusieurs mois en raison de nombreux scandales de corruption dans lesquels son nom revient. Il est notamment accusé de favoriser les intérêts d'une sulfureuse famille d'hommes d'affaires, les Gupta.

>> À lire : Le président Zuma renonce à bloquer la sortie d'un rapport sur la corruption

La semaine dernière, le président sud-africain a nommé dix ministres et autant de vice-ministres, la plupart considérés comme ses proches. Pravin Gordhan, ministre des Finances connu pour sa probité et pour sa lutte contre la corruption a fait les frais de ce remaniement d'ampleur.

Jacob Zuma est en difficulté jusque dans son propre camp. Plusieurs cadres de l'ANC se sont élevés contre ce coup de force du président avant de finalement rentrer dans le rang. Jacob Zuma devra néanmoins affronter devant le Parlement un vote de défiance demandé par l'opposition, le 18 avril.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 07/04/2017

  • AFRIQUE DU SUD

    Vidéo : bagarre au Parlement sud-africain avant un discours du président Zuma

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Afrique du Sud : le Parlement rejette une motion de défiance contre le président Zuma

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Afrique du Sud : le président Zuma renonce à bloquer la sortie d'un rapport sur la corruption

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)