Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

EUROPE

Le suspect de l'attaque de Stockholm était connu des services de renseignement

© Odd Andersen, AFP | Le camion utilisé pour l'attaque de Stockholm.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/04/2017

Au lendemain de l'attaque au camion qui a tué quatre personnes dans la capitale suédoise, le parquet a indiqué, samedi, que l'homme originaire d'Ouzbekistan placé en garde à vue était soupçonné d'"homicides à caractère terroriste".

La police suédoise s'est dite samedi 8 avril confiante de tenir l'auteur de l'attaque au camion bélier de Stockholm qui a fait quatre morts. L'individu placé en garde à vue est soupçonné "d'homicides à caractère terroriste". "Rien n'indique que nous ayons le mauvais homme. Au contraire, nos soupçons se sont renforcés", a déclaré samedi le directeur de la police suédoise.

Toujours selon la police, le suspect est originaire d'Ouzbekistan et il est âgé de 39 ans. "Il a fait surface dans notre collecte de renseignement dans le passé", a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur des services de renseignements, sans indiquer pour quels faits. Un engin suspect a, par ailleurs, été retrouvé à bord du camion.

Le suspect avait été interpellé vendredi soir à Märsta, une petite ville du nord de l'agglomération de Stockholm. Son signalement correspondait à celui d'un individu filmé sur les lieux et à l'heure de l'attaque, vêtu d'une veste kaki à capuche noire, et pour lequel un avis de recherche avait été émis. L'homme est le seul mis en cause à ce stade, même si la police enquête sur d'éventuelles complicités.

4 morts et 15 blessés

Le dernier bilan des services de secours fait état de 4 morts et de 15 blessés, dont plusieurs enfants. Samedi, dix blessés étaient toujours hospitalisés, dont quatre dans un état grave, selon les autorités sanitaires. L'identité des victimes n'a pas été communiquée, mais le ministère roumain des Affaires étrangères a indiqué que l'une de ses ressortissantes comptait parmi les blessés.

L'attaque rappelle le mode opératoire des attentats de Nice, Berlin et Londres, toutes revendiquées par le groupe État islamique (EI). Pour l'instant, l'attentat de Stockholm n'a pas été revendiqué. Yan St-Pierre, expert des questions de terrorisme, ne voit pas dans cet acte "une signature typique de l'EI ou d'Aqmi". "La liste des motivations pour ce genre d'action est assez longue", a-t-il expliqué sur France 24 samedi matin.

Attaque de Stockholm : "Pas une signature typique de l'EI ou d'Aqmi"

La Suède n'avait jusque-là été visée qu'une seule fois par un attentat  en décembre 2010, un homme avait mené une attaque suicide à la bombe, dans la même rue de Stockholm. Il n'avait que légèrement blessé des passants.

Avec AFP

Première publication : 08/04/2017

  • SUÈDE

    Attaque de Stockholm : arrestation d'un suspect

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attaque à Orly : deux hommes mis en examen par les juges antiterroristes et écroués

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    L'attaque de Westminster revendiquée par l'EI, l'assaillant tué est un Britannique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)