Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

Asie - pacifique

La Corée du Nord présente de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux

© Jung Yeon-Je, AFP | Un écran d'une gare de Séoul montre la parade militaire organisée à Pyongyang pour l'anniversaire de la mort du créateur du régime nord-coréen le samedi 15 avril 2017.

Vidéo par Raphaëlle VIVENT , Charlotte PRUDHOMME

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2017

Selon Séoul, la Corée du nord aurait présenté samedi deux nouveaux types de missiles balistiques intercontinentaux, lors d’un grand défilé militaire. Pyongyang pourrait procéder ce week-end à un nouvel essai nucléaire.

Au cours du grand défilé organisé samedi 15 avril pour le 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, le fondateur du régime communiste nord-coréen, et grand-père de l'actuel Kim Jung-un, Pyongyang a présenté deux nouveaux types de missiles balistiques, l'un intercontinental (ICBM) et l'autre mer-sol, selon l’armée sud-coréenne.

Des missiles balistiques stratégiques mer-sol Pukuksong ont également été montrés lors du défilé. C'était la première fois que la Corée du Nord montrait ces missiles, qui ont une porté de plus de 1 000 km à un défilé militaire.

Un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) est un missile à têtes nucléaires lancé depuis un sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE).

Les observateurs se demandent si la Corée du nord ne va pas procéder à un sixième essai nucléaire ce week-end à l’occasion de la fête nationale.

>> À lire sur France 24 : "La Corée du Nord conduit un nouvel essai nucléaire, le plus puissant à ce jour"

La tension est montée ces derniers jours dans la péninsule coréenne alors qu'un groupe aéronaval américain s'approche de la région. La Corée du Nord a appelé samedi les États-Unis à mettre fin à leur "hystérie militaire" sous peine de représailles.

Pyongyang prêt à répondre par le nucléaire

Kim Jong-un, l’actuel dirigeant, a déclaré samedi avant le début de la parade militaire que la Corée du Nord était prête à répondre par le nucléaire à toute attaque nucléaire qui la viserait, répondant indirectement au président américain qui a promis de "traiter" le "problème" nord-coréen.

>> À lire sur France 24 : "La Corée du Nord teste Trump avec un tir de missile balistique en direction de la mer du Japon"

De son côté, la Chine a averti vendredi qu'un "conflit peut éclater à tout moment" : quiconque en sera à l'origine "devra assumer une responsabilité historique et en payer le prix", a martelé le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, répétant que "le dialogue est la seule issue".

Pékin plaide depuis plusieurs semaines pour une solution dite de "suspension contre suspension" : Pyongyang en interrompant ses activités nucléaires et balistiques, et Washington ses exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud, manœuvres annuelles considérées par le Nord comme une provocation.

"L’influence politique chinoise sur la Corée du Nord est plus limitée que ce que l’on croit"

"Très inquiète", la Russie a, de son côté, appelé toutes les parties à la "retenue" et mis en garde contre "toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 15/04/2017

  • CORÉE DU NORD

    Donald Trump prêt à se passer de la Chine pour résoudre le problème nord-coréen

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord "prête à réagir" à la "guerre" des États-Unis

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    Un émissaire chinois en visite à Séoul pour des discussions sur le nucléaire nord-coréen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)