Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

Amériques

"Make Trump Furious" : Jon Ossoff, le jeune démocrate qui agace Trump

© Joe Raedle, GETTY IMAGES, AFP | Jon Ossoff lors d'une visite dans un centre de santé à Atlanta, mardi 18 avril.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/04/2017

Jon Ossoff, démocrate inconnu, se présente à une élection dans un bastion républicain de l'État de Géorgie. Bien que l'enjeu du scrutin soit symbolique, le jeune homme, soutenu par une armada de sympathisants, est la cible des attaques de Trump.

Jon Ossoff n'a pas choisi la facilité. Ce jeune loup démocrate de 30 ans se présente dans une circonscription de l'État de Géorgie, toute acquise aux mains des républicains depuis près de 40 ans, dont le premier tour a lieu mardi 18 avril. Aucun démocrate n'a été élu depuis 1978 dans cette banlieue blanche, relativement aisée et conservatrice d'Atlanta.

Le parti démocrate et une armée de sympathisants surmotivée sont bien décidés à faire changer les choses et à imposer leur candidat, un grand inconnu dont la principale expérience professionnelle est d'avoir passé quelques années comme collaborateur d'un élu de la Chambre des représentants. Armés du hastag "Make Trump Furious", ils ont envahi la Toile pour faire campagne. Poids lourds démocrates et plusieurs célébrités ont même appuyé le candidat publiquement.

>> À lire : Aux États-Unis, des manifestants appellent Trump à publier sa feuille d'impôts

Une statistique témoigne de l'engouement extraordinaire pour cette partielle: c'est la 11e élection la plus chère de l'histoire de la Chambre, selon l'organisation spécialisée dans le financement électoral, Center for Responsive Politics.

Alors que d'ordinaire le candidat démocrate ne récolte que quelques dizaines de milliers de dollars, cette année Jon Ossoff a levé plus de huit millions de dollars. Les dons viennent presque entièrement de l'extérieur de la Géorgie.

Éviter l'humiliation dans le camp républicain

L'affaire est loin d'être gagnée, pourtant. Jon Ossoff recueille environ 40 % des intentions de vote dans les sondages, les 17 autres candidats se partageant le reste. Son espoir est de passer dès le premier tour en atteignant la majorité absolue, une barre haute.

Malgré tout, Donald Trump s'est fendu de plusieurs tweets."Le démocrate Jon Ossof serait un désastre pour le congès", écrit le président américain sur son compte twitter, raillant les propositions de Jon Ossof sur la délinquance, l'immigration, l'emploi et les taxes.

L'enjeu du scrutin est surtout symbolique, la majorité républicaine à la Chambre étant confortable et ne dépendant pas d'un seul siège. Mais les groupes conservateurs veulent à tout prix éviter une humiliation, et ils ont eux aussi englouti des millions de dollars.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 18/04/2017

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord promet une "réponse sans pitié" à toute provocation américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Pour Trump, l'Otan n'est plus "obsolète", mais un "rempart pour la paix internationale"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Hitler, Assad et les armes chimiques : la bourde du porte-parole de la Maison Blanche

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)