Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Macron, le virtuose du flou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Show à Whirlpool"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ou le bras de fer de la communication politique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marcus Miller sur la scène du festival de jazz de St Louis

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine le Pen et Emmanuel Macron face aux salariés de Whirlpool

En savoir plus

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : deux France en duel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

Afrique

Mali : attaque meurtrière contre l'armée dans le nord du pays

© ONU, Twitter | Les forces de la Minusma ont été ciblées par une attaque dans la région du Kidal, au Mali, mardi 18 avril.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/04/2017

Quatre militaires maliens ont péri dans la région de Tombouctou, mardi, dans une attaque revendiquée par le groupe terroriste de Iyad Ag Ghaly. La force française Barkhane a tué une dizaine de jihadistes dans une mission menée dans la foulée.

Au moins quatre militaires maliens ont été tués, mardi 18 avril, lors d'un assaut contre le camp militaire de Gourma Rharous, à 120 km à l'est de Tombouctou au Mali. L'attaque a été revendiquée dans la soirée par le groupe terroriste de Iyad Ag Ghaly.

"L'attaque est intervenue aux environs de 05H00 (heure locale et GMT). Il y a eu des pertes en vies humaines et en matériel du côté des forces armées et de sécurité", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'armée, le colonel Diarran Koné, sans autre précision. Les victimes sont des Bérets rouges, une unité d'élite de parachutistes.

"Il y a eu quatre morts dans l'armée malienne ainsi que 16 blessés", précise Anthony Fouchard, correspondant de France 24 au Mali. "Les assaillants se sont emparés de matériel et de véhicules et ont brûlé le reste."

La Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a dénoncé dans un communiqué "une attaque terroriste, perpétrée par des hommes armés non identifiés", précisant qu'elle avait "ciblé des positions des forces armées maliennes et de la Garde nationale à Gourma Rharous". Les hélicoptères de la Minusma ont été déployés pour appuyer l'armée malienne et faciliter l'évacuation des blessés.

"La force française Barkhane a rapidement mobilisé ses hélicoptères pour traquer les assaillants qui s’étaient enfuis à bord de deux pick-up lourdement armés. Les militaires français ont confirmé avoir tué une dizaine de terroristes ayant attaqué le camp militaire", rapporte notre correspondant.

En rouge, Gourma Rharous où a eu lieu l'attaque sur un camp militaire. En bleu, la ville de Tessalit à proximité de laquelle a eu lieu l'attaque sur un convoi. © Google maps

Une autre attaque dans la région de Kidal

La force de l'ONU fait également état d'une attaque contre un véhicule d'un de ses convois logistiques, qui a "heurté un engin explosif improvisé ou une mine, à environ 30 km au sud de Tessalit", au nord-est, dans la région de Kidal. "Le bilan préliminaire est de trois blessés graves, dont deux Casques bleus et un civil", précise-t-elle.

"Il n'y a presque pas un jour où l'on ne reçoit pas de rapports sur des actes abominables de terrorisme commis par les ennemis de la paix et les ennemis de ce pays et de son peuple", s'est indigné le chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, dans un communiqué. "Leur cible réelle est l'échec du processus de paix et leur objectif est d'imposer le règne de la violence et du chaos."

Avec AFP
 

Première publication : 18/04/2017

  • MALI

    Mali : un soldat français tué dans un "accrochage avec des terroristes"

    En savoir plus

  • PATRIMOINE

    Mali : comment préserver le patrimoine dans un pays en conflit ?

    En savoir plus

  • MALI

    Mali : toujours pas d’administration provisoire à Tombouctou et à Taoudénit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)