Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

Amériques

Trois morts dans une fusillade en Californie

© Roger HornBack, AFP | Le chef de la police de Fresno Jerry Dyer en 2004.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2017

Un homme a tué par balles trois hommes mardi dans la ville californienne de Fresno, avant d'être maîtrisé par les forces de l'ordre. Les enquêteurs évoquent un crime "racial".

Un homme a ouvert le feu mardi à Fresno, au centre de la Californie, aux Etats-Unis, tuant trois personnes et en blessant une quatrième avant de se rendre à la police, ont indiqué les autorités. Kori Ali Muhammad, 39 ans, connu sous le surnom "Black Jesus" (le Jésus noir), a crié "Allah Akbar" - "Allah est grand" en arabe - pendant que la police l'arrêtait, a indiqué à l'AFP Mark Hudson, lieutenant de police de Fresno.

Le policier a précisé que cet homme noir avait écrit sur Facebook, et dit au moment de son arrestation, qu'il détestait les Blancs et le gouvernement. Le chef de la police de Fresno Jerry Dyer a dit aux journalistes locaux lors d'un point presse en fin de journée que les enquêteurs ne pensaient pas qu'il s'agisse d'un acte de terrorisme mais d'un crime "racial" : les victimes sont en effet toutes des hommes blancs. Le père de Kori Ali Muhammad, Vincent Taylor, a par ailleurs dit au quotidien Los Angeles Times que son fils était convaincu de participer à une guerre en cours entre Blancs et Noirs et lui avait dit qu'une "bataille allait bientôt avoir lieu".

Passé criminel

Kori Ali Muhammad était déjà recherché par les autorités avant ce drame, soupçonné d'avoir tué la semaine dernière un agent de sécurité devant un motel de cette ville située à l'ouest des Etats-Unis. Le suspect a un passé criminel qui inclut des infractions à la réglementation sur les armes, sur les drogues ainsi que des menaces qualifiées de terroristes. Selon lui, le suspect a été par périodes sans-abri et a été lié à des bandes criminelles. Il encourt quatre chefs d'accusation pour meurtre et deux pour tentative de meurtre, selon les autorités.

Plus de 30 000 personnes meurent par balle chaque année aux États-Unis, y compris 22 000 suicides, d'après le site gunviolencearchive.org. Cette année, il y a déjà eu 17 690 incidents - dont 102 fusillades de masse - impliquant des armes à feu, qui ont entraîné 4 402 décès et 8 559 blessés, d'après ce site. Parmi les victimes, on dénombre 183 enfants et 911 adolescents.

Avec AFP

Première publication : 19/04/2017

  • ÉTATS-UNIS

    États-Unis : fusillade meurtrière dans une boîte de nuit de Cincinnati, dans l'Ohio

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Pizzagate : la rumeur qui a accouché d’une fusillade à Washington

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    États-Unis : neuf blessés dans une fusillade près d'un centre commercial de Houston

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)