Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

#ActuElles

Tacler le harcèlement, un hashtag à la fois

En savoir plus

REPORTERS

Turkménistan : les Jeux du dictateur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec la Fiac, la fièvre de l'art contemporain gagne Paris... et la campagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Espagne, l'article 155 pour sauver les Catalans"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la "flat tax" sur les revenus du capital adoptée à l'Assemblée

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : quatre jours après un attentat, les évacuations reprennent

© Oùar Haj Kadour, AFP | Un des bus visé par une voiture piégée samedi 16 avril dans l'Ouest d'Alep.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2017

Le processus d'évacuation des localités assiégées en Syrie a repris mercredi après avoir été interrompu par un attentat qui a fait plus d'une centaine de morts samedi.

Après l'évacuation qui a tourné au carnage samedi, le processus d'évacuation de localités assiégées en Syrie a repris mercredi, sous haute surveillance, avec plusieurs dizaines de rebelles armés gardant les bus stationnés, a constaté un correspondant de l'AFP sur place.

"Le processus a repris, avec 3 000 personnes de Foua et Kafraya (localités prorégime) évacués à l'aube et près de 300 de Zabadani et de deux autres localités rebelles", a confirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le journaliste de l'AFP a vu des dizaines de bus, sortis de Foua et Kafraya, stationnés à l'entrée de Rachidine, une banlieue rebelle de la ville d'Alep utilisée comme zone de transit lors de la première opération d'évacuation.

Samedi, un véhicule piégé a visé des bus sortis de Foua et Kafraya, deux localités loyalistes assiégées depuis deux ans par les rebelles tuant au moins 126 personnes dont 68 enfants, selon l'OSDH. L'attentat n'a pas été revendiqué. Le processus d'évacuation avait été lancé vendredi en vertu d'un accord entre le Qatar, soutien de la rébellion, et l'Iran, allié du régime.

Quelque 5 000 civils et combattants loyalistes étaient sortis de Foua et Kafraya, contre 2 200 de Zabadani et Madaya, deux localités rebelles assiégées par le régime près de Damas. Avec l'évacuation de mercredi, la première phase du processus est terminé, en attendant la deuxième qui doit intervenir deux mois plus tard selon les termes de l'accord.

Avec AFP

 

 

Première publication : 19/04/2017

  • SYRIE

    Plus d'une centaine de morts dans un attentat contre des personnes évacuées en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Évacuation de plusieurs villes syriennes assiégées

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Royaume-Uni : des parlementaires veulent retirer la nationalité britannique à Asma al-Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)