Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Premier budget de Trump : prendre aux pauvres pour donner aux riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Réforme du travail : Macron à l'épreuve du feu

En savoir plus

Afrique

Vidéo : en RD Congo, un hommage au gynécologue assassiné Gildo Byamungu

© Capture d'écran France 24 | Une foule immense est venue le 19 avril à Bukavu rendre un dernier hommage à Gildo Byamungu.

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Nicolas GERMAIN

Dernière modification : 20/04/2017

Une foule immense est venue mercredi à Bukavu, en RD Congo, rendre un dernier hommage Gildo Byamungu. Ce gynécologue, collègue et ami du célèbre docteur Mukwege, a été assassiné vendredi 14 avril à Uvira.

Des médecins, des défenseurs des droits de l’Homme, des citoyens... Ils étaient nombreux, mercredi 19 avril à Bukavu, en RD Congo, à être venus dire adieu à Gildo Byamungu. Ce gynécologue, collègue et ami du célèbre docteur Denis Mukwege, a été assassiné vendredi 14 avril à Uvira. "Sécurité pour les médecins", "Stop à l'impunité", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants aux funérailles du médecin.

"Tous les martyrs congolais attendent justice. Notre présence ici, c’est aussi pour réclamer que l’impunité cesse en République démocratique du Congo", a ainsi déclaré le Dr Mukwege, connu pour venir en aide aux femmes mutilées en RD Congo, où le viol est une arme de guerre.

>> À voir sur France 24 : "Viols en RDC : victimes et bourreaux témoignent"

En une douzaine d'années, plus de 30 000 d'entre elles ont été soignées dans son hôpital de Bukavu, où officiait avec lui Gildo Byamungu, qui était régulièrement menacé en raison de ses activités. Son escorte policière lui avait pourtant été retirée il y a un mois, en dépit de menaces de mort.

>> À voir sur France 24 : "RDC : Denis Mukwege, le docteur qui 'répare' les femmes mutilées"

Vendredi dernier, à Uvira, Gildo Byamungu se trouvait chez lui, dans sa parcelle, "lorsque des hommes armés ont escaladé le mur et ouvert le feu, à trois reprises, avant de prendre la fuite avec quelques objets de valeur", indique RFI.

Première publication : 20/04/2017

  • RD Congo

    RD Congo : des membres de l'ONU libérés après une prise d'otage

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : à Kinshasa, la marche de l'opposition n'a pas eu lieu

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : dissensions autour de la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)