Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

#ActuElles

Le Pen - Macron : leurs priorités sur les droits des femmes

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Féfé

En savoir plus

FRANCE

Le "Frexit", une question au cœur de l’élection présidentielle française

© Loïc Venance, AFP | Un manifestant anti-Loi travail, le 28 juin 2016, tient une pancarte en faveur du Frexit.

Texte par Romain BRUNET

Dernière modification : 21/04/2017

Selon les données recueillies par la Boussole électorale, 49 % des internautes ayant répondu à notre test sur les propositions des candidats à l’élection présidentielle se disent en faveur d’un référendum sur le "Frexit".

L’analyse des réponses des internautes à la Boussole électorale de France 24* montre que la question d’un éventuel Frexit est un sujet majeur de la campagne électorale. Parmi les plus de 45 000 internautes ayant répondu à notre test, les soutiens de Marine Le Pen sont 91 % à être en faveur d’un référendum sur une sortie de la France de l’Union européenne quand 70 % des soutiens d’Emmanuel Macron y sont opposés. Explications avec Howard Cohen, en charge de la Boussole électorale chez Vox Pop Labs.

France 24 : Que montre la Boussole électorale sur la question du Frexit ?

Howard Cohen : Les données tirées de la Boussole électorale montrent que 49 % des personnes ayant fait notre test sont en faveur d’un référendum sur l’adhésion de la France à l’Union européenne. Le chômage, l’économie et l’immigration font partie des thèmes majeurs de cette campagne, mais tous ces sujets sont liés d’une façon ou d’une autre au Frexit. L’adhésion à l’UE suppose la libre-circulation des travailleurs, ce à quoi sont opposés les partisans du Frexit qui accusent les travailleurs venus d’autres pays européens de concurrence illégale, notamment en raison de la directive européenne sur les "travailleurs détachés". Par ailleurs, la sortie de l’UE est au cœur du débat entre protectionnisme et libre-échange. Et les candidats qui proposent un Frexit promettent de fermer les frontières françaises pour se protéger des migrants et des réfugiés. Donc il est clair qu'une bonne partie de l’électorat fera son choix pour l’élection présidentielle en fonction de ce que disent les candidats sur cette question.

>> Êtes-vous favorable à un référendum sur le Frexit ? Faites le test de la Boussole électorale pour savoir où vous vous situez par rapport aux candidats

Qu'en est-il de l’électorat des différents candidats ?

Sans surprise, les internautes ayant fait le test de la Boussole et soutenant Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont majoritairement en faveur de la tenue d’un référendum sur une sortie de l’Union européenne. Le consensus, cependant, varie énormément en fonction du candidat. Les soutiens de Marine Le Pen sont ainsi 91 % à se prononcer en faveur de la tenue d’un référendum sur une sortie de l’UE quand seulement 59 % des soutiens de Jean-Luc Mélenchon partagent cet avis.

L’explication est simple. Marine Le Pen a mis au cœur de sa campagne toutes les thématiques liées au Frexit : diminution, voire arrêt, de l’immigration, augmentation des mesures protectionnistes et fermeture des frontières pour empêcher l’entrée de terroristes sur le territoire. En revanche, Jean-Luc Mélenchon a d’abord axé sa campagne sur le progrès social et la réduction des inégalités et c’est ce que retiennent en premier lieu ses électeurs. Les réponses à la Boussole électorale montrent d’ailleurs qu’une bonne partie d’entre eux sont en désaccord avec ses propositions en matière de politique étrangère ou sur le Frexit plus particulièrement.

Concernant l’électorat d’Emmanuel Macron et de Benoît Hamon, les choses sont claires : les deux candidats sont opposés à la tenue d’un référendum sur un Frexit et environ 70 % des internautes les soutenant et ayant fait notre test sont sur la même ligne. En revanche, l’électorat de François Fillon est divisé sur cette question, sans qu’une majorité claire ne se dégage.

Y a-t-il des ressemblances entre l’électorat du Brexit et celui du Frexit ?

La deuxième question la plus recherchée sur Google au Royaume-Uni juste après le référendum sur le Brexit était : "Qu’est-ce que l’UE ?" Un manque d’information et d’éducation a semble-t-il contribué au vote en faveur du Brexit. Or, des parallèles peuvent être faits avec la France. Environ 44 % des personnes ayant fait notre test de la Boussole électorale qui ne suivent jamais l’actualité sont en faveur d’un référendum sur une sortie de l’UE. Par ailleurs, près de 55 % des Français qui ont répondu à la Boussole et ayant fait des études supérieures sont, eux, opposés à la tenue d’un tel référendum. La division socio-démographique qui a permis le Brexit se retrouve aussi lorsqu’il s’agit du Frexit.

*Les données utilisées dans cet article sont issues des réponses des internautes à la Boussole électorale, un outil lancé par France 24 en partenariat avec Vox Pop Labs. Les données ont été analysées par Mickael Temporão, Yannick Dufresne et Justin Savoie, chercheurs à Vox Pop Labs.

Première publication : 21/04/2017

  • POLITIQUE

    Obama appelle Macron mais n'offre pas de soutien officiel

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dominique de Villepin apporte son soutien à Emmanuel Macron

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Marine Le Pen, une favorite qui patine en campagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)