Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

Moto: au GP des Amériques, Marquez (Honda) va être fixé

© AFP/Archives | L'Espagnol Marc Marquez (Honda) lors des essais libres (catégorie MotoGP) du GP d'Argentine sur le circuit de Thermes de Rio Hondo, le 8 avril 2017

LOS ANGELES (AFP) - 

L'Espagnol Marc Marquez (Honda) mal débuté la saison du Championnat MotoGP, mais le champion du monde en titre tient l'occasion idéale de se relancer lors du Grand Prix des Amériques dimanche à Austin (Texas) où il est invaincu depuis 2013.

Dès son abandon début avril dans le Grand Prix d'Argentine au 4e tour alors qu'il était en tête, Marquez s'est vite raccroché au prochain rendez-vous de la saison.

"J'ai fait des erreurs, il faut tourner la page et se concentrer sur Austin", a insisté le pilote de l'écurie Repsol Honda.

La seule étape américaine au calendrier lui réussit particulièrement bien: depuis 2013 que le Championnat MotoGP y fait escale, le triple champion du monde s'y est toujours imposé.

Et à chaque fois avec la manière: la pole, une nette avance, et le meilleur tour en course (sauf en 2015).

Après sa 4e place dans la première épreuve de la saison au Qatar et son abandon en Argentine, Marquez doit absolument réagir.

Il occupe une très modeste 8e place au classement général, à 37 points de son compatriote Maverick Vinales qui a réussi un sans-faute en remportant les deux premières courses de la saison.

Le pilote Yamaha a lui aussi de belles références à Austin où il a terminé au pied du podium en 2016 et où il s'est imposé en 2014 en Moto2.

Mais plus encore que Vinales, le pilote qui inquiète Marquez et les responsables de son écurie, c'est l'inusable Valentino Rossi, 2e du Championnat du monde à 14 points de son coéquipier espagnol.

"Les résultats de Maverick ne sont pas une surprise, mais on ne s'attendait pas à ceux de Valentino. Il a beaucoup souffert lors des essais hivernaux et même au Qatar et en Argentine, mais en course, il a fini à chaque fois sur le podium (2e, NDLR)", a souligné Livio Suppo, le patron de l'écurie Repsol Honda.

A 38 ans, le nonuple champion du monde n'a pas encore digéré sa chute dans l'édition 2016, l'un des rares Grands Prix qu'il n'a jamais remporté: "La saison dernière, Austin a eu un rôle déterminant dans la course au titre", a-t-il rappelé.

Le Français Johann Zarco reste sur une belle 5e place en Argentine, dès sa deuxième course dans la catégorie-reine, mais le double champion du monde en Moto2 aura du mal à rééditer l'exploit, puisqu'il avait profité de nombreux abandons sur le circuit de Thermes de Rio Hondo.

En Moto2 comme en Moto3, la hiérarchie est déjà établie avec l'Italien Franco Morbidelli (Kalex) et l'Espagnol Joan Mir (Honda) qui ont réussi un début de saison parfait avec deux victoires chacun.

Programme du GP des Amériques:

. Vendredi: essais libres 1 et 2

. Samedi: essais libres 3 et, uniquement pour MotoGP, 4, puis qualifications

. Dimanche:

GP des Amériques Moto3 (11h00 locales, 18h00 françaises)

GP des Amériques Moto2 (12h20 locales, 19h20)

GP des Amériques MotoGP (14h00 locales, 21h00)

© 2017 AFP