Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Belgique, au cœur de l’Europe sans états d’âme?

En savoir plus

Venezuela: un homme tué par balle lors de manifestations anti-Maduro

© AFP/Archives | Des heurts entre manifestants et policiers à Caracas, au Venezuela, le 20 avril 2017

CARACAS (AFP) - 

Un homme a été tué par balle dans la nuit de jeudi à vendredi à Caracas, lors des manifestations contre le président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro, a annoncé le maire du quartier de Sucre où le drame a eu lieu.

"C'est avec une grande douleur que j'annonce la mort par balle de Melvin Guaitan, humble travailleur du quartier Sucre ", a écrit sur Twitter Carlos Ocariz, édile appartenant à l'opposition qui est à l'origine de la vague de protestation de ces dernières semaines dont le bilan est désormais de neuf morts.

"Melvin a été assassiné à l'entrée du quartier +5 juillet+ lors de la manifestation de (jeudi) soir. Nous exigeons qu'une enquête soit menée et qu'on punisse les coupables!", a affirmé le maire.

M. Ocariz n'a pas précisé dans quelles circonstances l'homme avait été tué : s'il manifestait où non, et qui est à l'origine du tir.

La mairie et le parquet n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Le Venezuela est secoué depuis le 1er avril par une nouvelle vague de manifestations de l'opposition, qui exige le départ anticipé du président socialiste Nicolas Maduro.

Ces défilés tournent généralement à l'affrontement entre manifestants et forces de l'ordre, qui échangent tirs de gaz lacrymogènes et jets de pierre. Outre les neuf morts, environ 600 personnes ont été arrêtées, selon l'ONG Foro Penal.

Violences et pillages ont marqué la nuit de jeudi à vendredi à Caracas, après une nouvelle journée de protestations dans ce pays pétrolier plongé dans une grave crise économique.

Jeudi, l'Union européenne a condamné les violences "très regrettables" survenues pendant les manifestations et a appelé à une "désescalade" pour "stopper la détérioration de la situation" tandis que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé "que tous les efforts soient faits pour réduire les tensions et empêcher de nouveaux affrontements".

© 2017 AFP