Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

FRANCE

Attentat déjoué avant la présidentielle : les deux suspects mis en examen

© Boris Horvat, AFP | Des policiers du RAID sur les lieux de la perquisition de l'un des deux hommes arrêtés à Marseille le 18 avril 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/04/2017

Les deux hommes interpellés à Marseille et suspectés d'avoir projeté un attentat "imminent" en pleine période électorale ont été mis en examen et écroués dimanche, a annoncé le parquet de Paris. Ils ont été placés en détention provisoire.

Les deux hommes suspectés d'avoir projeté un attentat "imminent" en pleine période électorale ont été mis en examen dimanche 23 avril et écroués.

Avec leur arrestation mardi à Marseille, la menace terroriste avait fait irruption dans la campagne présidentielle. Clément B, 23 ans, et Mahiedine M, 29 ans, ont été mis en examen notamment pour association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteinte aux personnes, acquisition, détention, transport d'armes et d'explosifs, a annoncé le parquet de Paris. Conformément aux réquisitions du ministère public, ils ont été placés en détention provisoire.

>> À lire aussi : "Attentat déjoué à Marseille : le ou les candidats visés pas identifiés, selon le procureur"

Au cours des cinq jours passés en garde à vue, "Mahiedine M. a exercé son droit au silence face aux enquêteurs. Clément B. s'est un peu plus exprimé. Mais tous deux contestent un projet précis d'action violente", a rapporté une source proche de l'enquête. "Aussi méfiants que déterminés", ils se préparaient à agir "de manière imminente sur le territoire français", avait déclaré mardi le procureur de Paris, François Molins, à la tête du parquet antiterroriste.

Un important arsenal a été découvert dans l'appartement marseillais loué par Clément B : un fusil-mitrailleur, deux armes de poing, des sacs de munition, trois kilos d'explosifs de type TATP, dont une partie prête à l'emploi, et une grenade artisanale.

Avec AFP

 

Première publication : 23/04/2017

  • FRANCE

    Attentat des Champs-Élysées : un hommage national sera rendu le 25 avril au policier tué

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentat déjoué à Marseille : le ou les candidats visés pas identifiés, selon le procureur

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentat déjoué à Marseille : des explosifs et un drapeau de l'EI retrouvés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)