Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mariana", blessures chiliennes

En savoir plus

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Morales : "Le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, un signe de mépris"

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'argent, tabou des députés"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Léonard She Okitundu : "La RDC n'exclut pas des mesures de rétorsion contre l'UE"

En savoir plus

Moyen-Orient

L'ONU lève 1,1 milliard de dollars pour le Yémen

© Fabrice Coffrini, AFP | Les sièges de la délégation yéménite aux bureaux de l'ONU à Genève, lors d'une levée de fonds le 25 avril 2017.

Vidéo par Cédric FERREIRA , Olivier BOULENC

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/04/2017

Les participants à une réunion de l'ONU sur la crise humanitaire au Yémen, pays en guerre en proie à la plus grande crise alimentaire au monde, ont promis mardi 1,1 milliard de dollars d'aide humanitaire pour 2017.

Les participants à la réunion de haut niveau sur la crise humanitaire au Yémen ont promis, mardi 25 avril, 1,1 milliard de dollars d'aide humanitaire pour 2017.

Les Nations unies et leurs partenaires ont lancé en début d'année un appel de 2,1 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros) pour aider cette année 12 millions de personnes au Yémen. Avant la conférence, cet appel de fonds était financé à hauteur de 15 %. Cette première conférence des donateurs sur le Yémen, organisée au siège de l'ONU de Genève avec le soutien de la Suisse et de la Suède, a été un "succès remarquable", s'est félicité le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

"La famine peut être évitée si nous agissons rapidement", a-t-il déclaré devant les pays donateurs. À l'issue de la conférence, il a souligné que l'ONU réclamait désormais avant tout aux parties belligérantes de garantir un "accès sans entraves" pour les humanitaires.

>> À lire : Famine en Afrique et au Yémen : l'ONU alerte sur un nombre de morts "massif"

L'ONG Médecins sans frontières a également lancé un appel mardi pour que cessent "l'obstruction délibérée de l'aide humanitaire, les restrictions qui frappent les importations, les délais aux douanes, la confiscation de biens vitaux et les difficultés concernant l'obtention de visas et de laissez-passer à l'intérieur du pays".

Quelque 19 millions de personnes, soit environ deux tiers de la population yéménite, ont un besoin urgent d'aide humanitaire, selon l'ONU. Quelque 17 millions souffrent de la faim, ce qui fait que ce pays subit "la plus grande crise alimentaire au monde", a noté Antonio Guterres. Le directeur du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), Anthony Lake, a souligné l'urgence de la situation, car "ces enfants ne peuvent pas attendre que la famine soit officiellement déclarée".

Le pays est déchiré par un conflit depuis qu'une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite a commencé en mars 2015 une campagne de bombardements pour repousser les rebelles houthis, soutenus par l'Iran, qui avaient pris le contrôle de la capitale Sanaa et d'autres parties du pays. Depuis l'intervention de la coalition en mars 2015, quelque 7 700 personnes , en majorité des civils, ont été tuées et 42 500 ont été blessées. Toutes les médiations de l'ONU et sept accords de cessez-le-feu ont échoué.

Avec AFP

Première publication : 25/04/2017

  • CRISE HUMANITAIRE

    Famine en Afrique et au Yémen : "Il faut une résolution politique des conflits"

    En savoir plus

  • CRISE HUMANITAIRE

    Famine en Afrique et au Yémen : l'ONU alerte sur un nombre de morts "massif"

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Le Yémen ravagé par deux ans de guerre civile sans issue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)