Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Amériques

La justice américaine suspend un décret de Trump sur les "villes sanctuaires"

© Jim Watson, AFP | Le président américain Donald Trump dans le Bureau ovale, le 20 janvier 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/04/2017

La justice américaine a suspendu mardi un décret de Donald Trump visant à geler les fonds fédéraux versés aux "villes sanctuaires", qui accueillent les immigrants en situation irrégulière. La Maison blanche entend faire appel.

Nouveau revers pour Donald Trump. Un juge américain a suspendu mardi 25 avril un décret du président américain qui menaçait de geler les fonds fédéraux versés aux "villes sanctuaires", qui protègent les immigrants en situation irrégulière.

>> À lire sur France 24 : "Donald Trump : analyse sur 100 jours d'une découverte chaotique du pouvoir"

Le juge de district de San Francisco, William Orrick III, a estimé, dans son jugement, que le décret présidentiel du 25 janvier ciblant de vastes catégories de fonds fédéraux devraient facilement prouver qu'elle est contraire à la Constitution.

Les "villes sanctuaires" offrent un abri sûr aux immigrants clandestins et n'utilisent en général aucun des financements fédéraux reçus pour aider les forces de police, à des fins de contrôle de l'immigration.

Recours

Nombre de ces villes estiment ne pas avoir la place, ni les moyens, de retenir les immigrants en situation irrégulière jusqu'à ce qu'ils soient appréhendés par la police fédérale.

Le comté de Santa Clara, qui comprend la ville de San José et la Silicon Valley, a déposé un recours en février 2017, jugeant contraire à la Constitution la volonté annoncée par Donald Trump de geler les fonds fédéraux. San Francisco a déposé par la suite le même recours.

Reince Priebus, le secrétaire général de la Maison blanche, a déclaré que l'administration Trump se préparait à faire appel de la décision.

Cette suspension judiciaire n’est pas la première pour l’administration Trump. Plusieurs autres décrets ont déjà été suspendus par la justice, dont celui qui interdisait d'entrée sur le territoire américain les ressortissants de sept pays à majorité musulmane. Le gouvernement a fait appel à ce sujet.

Avec AFP

Première publication : 26/04/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump : analyse sur 100 jours d'une découverte chaotique du pouvoir

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Aux États-Unis, des manifestants appellent Trump à publier sa feuille d'impôts

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Frappes américaines en Syrie : le revirement de Donald Trump

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)