Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye: "je ne suis pas à vendre"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Morgan Tsvangirai met en garde contre une extension du système Mugabe

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants esclaves en Libye : l'Europe coupable ?

En savoir plus

POLITIQUE

Emmanuel Macron face aux maires : Jacobin ou girondin?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seal : "C’est un honneur pour moi de chanter des classiques du jazz"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : une ouverture au tourisme sans danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

FRANCE 24

Deux tiers des partisans de La France insoumise optent pour le vote blanc ou l'abstention

© Philippe Lopez, AFP | Des militants de la France insoumise défilent le 1er mai 2017 dans les rues de Paris.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/05/2017

Plus de 65 % des soutiens de la France insoumise affirment, à l'issue d'une vaste consultation populaire lancée par Jean-Luc Mélenchon, qu'ils voteront blanc ou s'abstiendront lors du second de l'élection présidentielle dimanche prochain.

Seulement un tiers de la France insoumise choisit Emmanuel Macron. Les partisans du mouvement ont en effet opté mardi 2 mai aux deux tiers pour le vote blanc ou l'abstention, seuls 35 % se prononçant pour un vote Macron, d'après les résultats de la consultation lancée par Jean-Luc Mélenchon sur Internet.

>> Le vote FN serait une "terrible erreur", prévient Mélenchon

Parmi quelque 243 000 votants, 36,12 % ont choisi le vote blanc ou nul et 29,05 % l'abstention. Seuls 34,83 % des partisans ont opté pour le vote Emmanuel Macron. La consultation s'est terminée mardi midi et a rassemblé plus de la moitié des 430 000 inscrits de la plateforme Internet La France insoumise.

L'issue de cette consultation, qui excluait l'option d'un vote pour la candidate du Front national Marine Le Pen, est avant tout symbolique, La France insoumise ayant dit à plusieurs reprises qu'elle ne constituerait en rien une consigne de vote.

La décision de Jean-Luc Mélenchon de ne pas appeler clairement à voter pour Emmanuel Macron pour faire barrage au Front national a soulevé une vague de critiques, notamment à gauche, où plusieurs élus ont dénoncé une "erreur" et une
"faute", "intenable quand on est de gauche".

"Une mauvaise nouvelle"

Le résultat de la consultation a été déploré par le Parti communiste français (PCF), dont le secrétaire national Pierre Laurent avait appelé dès le soir du premier tour à voter en faveur d'Emmanuel Macron.

"Alors que Marine Le Pen est aux portes du pouvoir, le résultat de la consultation de La France insoumise n'est peut-être qu'une photographie mais c'est une mauvaise nouvelle", a réagi Igor Zamichiei, secrétaire départemental du PCF à Paris, sur son compte Facebook.
 

Avec AFP

Première publication : 02/05/2017

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Le vote FN serait une "terrible erreur", prévient Mélenchon

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Jean-Luc Mélenchon ne donne ni consigne, ni sa voix à Marine Le Pen

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Macron ou Le Pen ? Mélenchon laisse l'embarras du choix à ses "Insoumis"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)