Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : en Angola, les "raptivistes" investissent le champ politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les bonnes fréquences de "120 battements par minute"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel statut pour les travailleurs détachés?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Lettre à un jeune Marocain"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Hollande à Macron : "Attention..."

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Samuel L. Jackson et Magic Johnson pris pour des migrants

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nouveau gouvernement au Gabon : deux membres de l'opposition font leur entrée

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle stratégie pour les États-Unis en Afghanistan ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle stratégie pour les États-Unis en Afghanistan ? (partie 1)

En savoir plus

FRANCE

Sur l’esplanade du Louvre, un public venu assister à "un moment historique"

© Éric Feferberg, AFP | Emmanuel Macron, dimanche 7 mai 2017, devant la foule présente sur l'esplanade du Louvre.

Texte par Romain BRUNET

Dernière modification : 08/05/2017

Il n’y avait pas que des électeurs de la première heure, dimanche soir, devant le Louvre à Paris, venus écouter Emmanuel Macron, fraîchement élu président de la République. Mais tous avaient le sentiment de vivre un moment unique.

Les Parisiens craignaient-ils une victoire de Marine Le Pen ou bien se sont-ils tout simplement décidés à la dernière minute ? Toujours est-il que l’esplanade du Louvre à Paris, où était célébrée l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française, dimanche 7 mai, a réellement commencé à se remplir après 20 heures, une fois les résultats connus. Quelques milliers de personnes étaient présentes au moment de l'annonce du résultat, mais le gros des troupes est arrivé plus tard pour écouter ce nouveau chef d'État âgé de seulement 39 ans.

À l’image des électeurs qui n’ont pas voté par adhésion au programme d’Emmanuel Macron, ils étaient nombreux à être présents devant la pyramide du Louvre pour fêter "la victoire de la République face au Front national" plutôt que celle d’un homme.

"Macron n’était pas mon premier choix. J’ai voté pour Benoît Hamon au premier tour, mais toute ma vie je serai contre le FN. Peu importe le candidat, je ferai toujours barrage", affirme ainsi Maëva au côté de son amie Anaïs qui, elle, a voté Macron dès le 23 avril.

D’autres sont venus en curieux. "Je viens là pour voir comment ça se passe. Je ne suis pas Parisienne à la base donc c’est l’occasion de voir l’ambiance, de voir comment ça se passe", raconte Émilie.

>> À lire : Emmanuel Macron président, les raisons d'une victoire

On retrouve dans le public les mêmes jeunes urbains croisés lors des meetings de l’ancien ministre de l’Économie, avec leurs t-shirts colorés estampillés "Macron président". Mais au Louvre, la foule est davantage métissée qu’à l’accoutumée. Tous les âges, toutes les origines et presque tous les milieux socio-économiques semblent représentés. Comme si la France, dans toute sa diversité, s’était réunie pour vivre ce moment particulier.

"C’est un moment historique donc c’est important d’être là ce soir", souligne d’ailleurs Patricia, En Marche ! depuis le mois de janvier, qui a tenu à venir en famille, avec son mari Jean-Noël et sa fille Justine.

"Le président de tous les Français"

Comme elle, les convaincus de la première heure sont bien évidemment ravis du résultat et, surtout, de l’écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Mais chacun garde bien en tête le contexte de cette élection, le fait que les cinq années à venir seront décisives pour l’avenir de la France et qu’Emmanuel Macron devra convaincre.

"Je pense qu’il a pris la mesure de la réalité du résultat qui n’est pas un triomphe. Il a bien intégré qu’il était le président de tous les Français", juge notamment Grégoire, qui espère que son candidat, après avoir suscité tant d’espoirs, ne décevra pas.

Emmanuel Macron, lui, n’a pas hésité à mettre en scène son arrivée sur l’esplanade du Louvre en marchant, seul dans la nuit, "l’Hymne à la joie" de Beethoven, l'hymne européen, en musique de fond. Au risque d’apparaître comme un "monarque républicain", comme l’a qualifié Jean-Luc Mélenchon dimanche soir, et contrairement à sa soirée ratée du premier tour, le nouveau président élu tenait, dimanche soir, à donner une dimension toute solennelle à sa victoire.

Seul sur scène, Emmanuel Macron s’est en effet adressé avec gravité aux Français, se fixant comme objectif de rassembler, mais aussi et surtout de répondre aux difficultés rencontrées par les électeurs du Front national.

"Ils ont exprimé aujourd’hui une colère, un désarroi, parfois des convictions. Je les respecte. Mais je ferai tout durant les cinq années qui viennent pour qu’ils n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes", a-t-il lancé. Avant de conclure : "Je vous servirai au nom de notre devise : liberté, égalité, fraternité. Je vous servirai avec amour."

Première publication : 08/05/2017

  • ÉDITO

    La chance du débutant fait d’Emmanuel Macron un président

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Participation, score du FN : les chiffres qui pondèrent la victoire de Macron

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Emmanuel Macron président : les raisons d’une victoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)