Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de la musique : coupé-décalé en plein Paris

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Politique française : faites vos jeux, rien ne va plus !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 8h45.

Dernière modification : 14/05/2017

Denis Sassou-Nguesso : "Il n'y pas de crise politique dans la région du Pool"

© Capture France 24

Lors d'un entretien accordé jeudi à France 24, le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso, est revenu sur sa réélection contestée en mars 2016, sur la situation en Libye et sur les tensions dans la région du Pool, expliquant qu'il refuse de négocier avec ceux qu'il qualifie de "terroristes".

Denis Sassou-Nguesso, le président du Congo-Brazzaville, a accordé une interview exclusive à France 24, jeudi 12 mai, une première depuis sa réélection très contestée en mars 2016.

Revenant sur ce scrutin controversé, il nie les accusations de fraude. Pour l'homme d'État africain, le "black-out" des communications décrété au moment de la dernière élection ne visait pas à manipuler le scrutin, mais à détourner une tentative de coup d'État contre lui, pilotée depuis l'extérieur. Il réfute également l'idée d'une "chasse aux sorcières" qu'il aurait livré à ses opposants ces derniers mois.

Le président a ensuite évoqué la situation dans la région rebelle du Pool, dans l'est du Congo-Brazzaville. Il reconnaît les difficultés du gouvernement à contrôler la situation sécuritaire mais refuse toutes négociations avec ceux qu'il qualifie de "terroristes". De plus, il réfute les accusations portées par le gouvernement américain faisant état de violations des droits de l'Homme dans la région.

Revenant sur la mise en examen en mars de son neveu à Paris dans l'affaire dite des "biens mal acquis", il dénonce une cabale visant à déstabiliser son pays et demande d'y mettre fin.

À propos de la Libye, Denis Sassou-Nguesso dénonce un drame qui dure depuis 2011 et annonce que l'Union africaine souhaite réunir prochainement toutes les partis pour une conférence de réconciliation, y compris en incluant le fils de Mouammar Kadhafi.

Enfin, le président du Congo-Brazzaville a refusé de se prononcer sur le nombre de mandats qu'il compte exercer après plus de 30 ans passés à la tête du pays, de 1979 à 1992, et depuis 1997.

Par Marc PERELMAN

Les archives

21/06/2017 Irak

Kurdistan irakien : le référendum d'indépendance, "une décision irréversible"

Dans une interview exclusive accordée à France 24, le président du gouvernement régional du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a affirmé que le référendum sur...

En savoir plus

17/06/2017 Donald Trump

Antony Blinken : "Poutine a tenté de délégitimiser nos institutions"

Antony Blinken, ancien vice-Secrétaire d'État américain, revient sur la supposée ingérence russe dans la présidentielle américaine, sur les premiers pas de Donald Trump, ainsi...

En savoir plus

10/06/2017 Économie mondiale

Edmund Phelps : "Pour avoir de la croissance, il faut de la créativité"

Edmund Phelps, prix Nobel d’économie 2006, et auteur de "La prospérité de masse" (Éd. Odile Jacob), est notre invité. Selon lui, la créativité revêt une double importance : non...

En savoir plus

07/06/2017 Arabie saoudite

"Depuis longtemps, le Qatar est vu comme un empêcheur de tourner en rond"

Stéphane Lacroix, professeur, spécialiste de l'islam politique à Sciences Po Paris, revient sur la crise diplomatique actuelle dans le Golfe. Sous l'impulsion de l'Arabie...

En savoir plus

01/06/2017 Emmanuel Macron

Heisbourg : "Dans les relations internationales, même la courtoisie basique est devenue rapport de force"

François Heisbourg, président de l’International Institute for Strategic Studies, expert en relations internationales et stratégiques, revient notamment sur les premiers pas...

En savoir plus