Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Corée du Nord : nouveau tir de missile balistique réussi

© Archives, AFP | Un missile balistique dans les rues de Pyongyang à l'occasion du 105e anniversaire de la naissance du chef nord-coréen Kim Il-Sung.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/05/2017

La Corée du Nord a procédé dimanche à un nouveau tir de missile balistique, a rapporté l'armée sud-coréenne. Il s'agit du premier tir effectué depuis la prestation de serment de Moon Jae-In au poste de président sud-coréen.

Pyongyang met une nouvelle fois ses voisins à l’épreuve. La Corée du Nord a procédé dimanche 14 mai à un nouveau tir de missile balistique, ont annoncé les autorités sud-coréennes et américaines, quatre jours après l'élection du président sud-coréen Moon Jae-in, pourtant ouvert au dialogue avec le Nord.

Le missile, tiré vers 5 h 27 locales depuis Kusong, au nord-ouest de Pyongyang, a effectué un vol de 700 km et atteint une altitude de plus de 2 000 km avant d'atterrir en mer du Japon à 400 km des côtes nord-coréennes, selon des responsables sud-coréen et japonais.

Le missile a ainsi surpassé la distance et l'altitude du tir de missile de moyenne portée mené depuis la même base en février dernier. Le commandement régional américain a estimé que le vol ne "correspondait pas à un missile balistique intercontinental". Le missile pourrait représenter un nouveau type d'arme du régime nord-coréen, a déclaré le ministre japonais de la Défense Tomomi Inada.

Des progrès dans le programme d’armement

La Corée du Nord est soupçonnée de chercher à développer des missiles de longue portée à ogive nucléaire capables d'atteindre les États-Unis. Dimanche, des experts estimaient que ce nouvel essai, d'une portée supérieure à celle des tirs passés, signalait des progrès dans le programme d'armement nord-coréen.

David Wright, membre de l'Union of concerned scientists (UCS) et spécialiste balistique, estime que si le missile avait été tiré à un angle normal (et non selon la trajectoire haute constatée), il aurait pu parcourir 4 500 km au plus.

Il y a deux semaines, un précédent essai de missile avait échoué, le projectile ayant explosé en vol après quelques minutes. C'était le quatrième échec consécutif essuyé par l'armée nord-coréenne depuis mars.

Une politique d’apaisement de Seoul

Le président américain Donald Trump "ne peut imaginer que la Russie soit satisfaite" du nouvel essai de missile nord-coréen, le missile ayant atterri plus près de la Russie que du Japon, a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué.

Le président sud-coréen élu mardi, Moon Jae-in, a convoqué une réunion d'urgence du conseil national de sécurité et "condamné fermement" ce premier tir de missile nord-coréen depuis son investiture, qualifié de "violation claire" des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le nouveau chef de l'État, dont les parents sont nés au nord de l'actuelle zone démilitarisée (DMZ) mais ont fui vers le sud pendant la guerre, prône une politique d'apaisement avec la Corée du Nord.

Le régime de Pyongyang a multiplié ces derniers mois les tirs de missiles balistiques susceptibles de transporter une charge nucléaire, considérés comme des provocations par la communauté internationale.

Avec Reuters

Première publication : 14/05/2017

  • CORÉE DU NORD

    Tir de missile nord-coréen après l'appel américain à contrer la "menace nucléaire"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Les États-Unis envisagent "toutes les options" pour faire plier la Corée du Nord

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Corée du Nord : Washington poste un sous-marin dans les eaux sud-coréennes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)