Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie, Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (1ere partie)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Obiang : "La tentative de coup d'État en Guinée équatoriale a commencé en France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les mères courage inspirent les réalisateurs

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à Calais : humanité et fermeté ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vaudeville sino-américano-britannique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Faillite du groupe britannique de BTP Carillion : mais que s'est-il donc passé ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Afghanistan : le siège de la télévision publique attaqué à Jalalabad

© Noorullah Shirzadan, AFP (illustration) | Des hommes armés se sont introduits mercredi dans un bâtiment de la télévision afghane à Jalalabad, dans l'est du pays.

Vidéo par Sonia GHEZALI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/05/2017

L'EI a revendiqué, mercredi, une attaque contre le bâtiment de la télévision afghane à Jalalabad, dans l'est du pays, dans laquelle au moins six personnes ont été tuées et 17 autres blessées. L'assaut a duré quatre heures.

Des assaillants armés ont attaqué, mercredi 17 mai, le siège de la Radio-télévision afghane (RTA) en plein centre de Jalalabad, capitale de la province instable du Nangarhar, dans l'est du pays. L'assaut, qui a duré plus de quatre heures avant que le dernier des quatre assaillants soit tué, a également fait 17 blessés. Quatre civils figurent parmi les morts et deux membres de la sécurité, selon le gouverneur provincial, Gulab Mangar.

"Il y avait quatre attaquants, l'un s'est fait exploser à l'entrée de la RTA tuant un garde. Les trois autres sont entrés dans le bâtiment où nos forces de sécurité les ont suivis. Les combats ont duré quatre heures, les forces de sécurité ont fait attention de ne pas causer davantage de dégâts", a expliqué le gouverneur.

Wassim Nasr : "On a eu tendance à oublier l'EI en Afghanistan"

>> À lire : en Afghanistan, l'EI frappe à nouveau les forces américaines

La province du Nangarhar, frontalière du Pakistan, abrite de nombreux combattants insurgés talibans, qui ont lancé fin avril leur offensive de printemps, ainsi que des membres de l’EI, qui a fait de cette zone sa base-arrière en Afghanistan.

Les organisations de presse et les journalistes, en particulier afghans, ont payé un lourd tribut ces dernières années au conflit : 13 d'entre eux ont été tués en 2016, selon leur Comité de protection (AJSF).

Avec AFP

Première publication : 17/05/2017

  • AFGHANISTAN

    L’armée américaine confirme la mort du chef de l’EI en Afghanistan

    En savoir plus

  • AGHANISTAN

    Afghanistan : retour de Gulbuddin Hekmatyar, le "Boucher de Kaboul"

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Au moins 90 jihadistes tués par la méga-bombe américaine en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)