Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Elections législatives au Sénégal: 165 députés doivent être désigner ce dimanche.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'unique centre de déradicalisation en France ferme ses portes

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris-2024 : le rêve olympique de la capitale française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La renaissance du château de Chambord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Venezuela : "un coup d'État contre le peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Amazon, la conquête avant tout

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron nationalise les chantiers navals"

En savoir plus

FOCUS

France : Sarah Halimi a-t-elle été tuée parce qu’elle était juive ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'opposition vénézuélienne interdite de manifester avant le vote de dimanche

En savoir plus

Amériques

L'administration Trump menace de quitter l'Otan

© AFP (archives) | Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump a tenu des propos tantôt élogieux tantôt critiques sur l'Alliance atlantique.

Texte par FRANCE 24 , Philip CROWTHER

Dernière modification : 18/05/2017

Nouvelle volte-face de Donald Trump sur l'Otan. Après l'avoir critiquée, puis louée, le président américain menace de quitter l'Alliance atlantique. Et ce, alors qu'il est attendu au sommet de l'organisation, le 25 mai à Bruxelles.

"Obsolète" en janvier, l'Otan était redevenue, en avril, "un rempart pour la paix internationale", pour Donald Trump. Mais l'Alliance atlantique semble de nouveau être tombée en disgrâce auprès du président américain. 

Un haut responsable de la Maison Blanche a brandi la menace de quitter l'Otan, jeudi 18 mai. "Il voudrait rester dans l'Otan mais il ne va pas rester si l'Otan ne fait pas plus de progrès beaucoup plus vite", a déclaré ce haut responsable, sous couvert de l'anonymat, alors que Donald Trump est attendu, jeudi 25 mai, à Bruxelles pour le sommet de l'Alliance atlantique.

Pourtant, au regard des engagements des membres de l'Alliance d'augmenter leur participation financière, conformément aux vœux de Washington, "le président est satisfait de ce qu'il voit", affirme une autre source à la Maison Blanche.

Inclure la Chine ou la Russie ?

Mais le volet financier semble ne pas suffire. "Soit nous allons voir des changements substantiels, soit nous allons essayer une autre manière de faire", soutient le haut responsable. 

Les États-Unis, qui supportent environ 70 % des dépenses militaires de l'Otan, ont demandé aux autres pays membres de respecter leur engagement d'augmenter leur budget militaire à hauteur de 2 % du PIB. Washington leur reproche de ne pas payer leur part de la défense commune et de se reposer sur les États-Unis.

>> À lire : Les pays de l’Otan face à l’isolationnisme version Donald Trump

"Nous ne voulons pas payer pour la défense de tout le monde, ce n'est pas juste pour les contribuables américains et ce n'est pas quelque chose que le président veut voir arriver", a encore expliqué le haut responsable de la Maison Blanche, selon lequel Donald Trump envisagerait même de proposer l'entrée de la Chine ou la Russie dans l'Alliance.

Première publication : 18/05/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Trump et la Russie : un procureur spécial nommé pour enquêter

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'idée d'une enquête indépendante sur Trump et la Russie fait son chemin chez les républicains

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trump accusé d'avoir réclamé la fin de l'enquête du FBI sur Michael Flynn et Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)