Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Egypte : 235 morts dans l'attaque d'une mosquée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'interview de Mohammed Ben Salmane au New York Times crée la polémique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat dans le Sinaï en Egypte : au moins 235 morts dans l'attaque

En savoir plus

TECH 24

Energy Observer, le premier catamaran propulsé à l'hydrogène

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

FOCUS

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

FRANCE

Emmanuel Macron limite par décret la taille des cabinets ministériels

© Philippe Wojazer, AFP | La photo de groupe avec les ministres du gouvernement Philippe.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/05/2017

Un décret du président Emmanuel Macron publié vendredi au Journal officiel limite à dix le nombre de collaborateurs du cabinet d'un ministre et précise que leur nomination est faite par décret, après avoir été soumise au Premier ministre.

Jeudi, à l'issue du premier Conseil des ministres du quinquennat Macron, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, avait indiqué qu'une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels serait présentée prochainement. Un décret en ce sens a été publié vendredi par le Journal officiel : les cabinets des ministres du nouveau gouvernement ne pourront pas compter plus de dix membres, stipule le texte. Pour un ministre délégué, ce nombre sera limité à huit et à cinq pour un secrétaire d'État.

Par ailleurs, nul ne pourra exercer des tâches au sein d'un cabinet ministériel s'il ne figure pas sur l'arrêté de nomination qui aura été soumis au Premier ministre, précise le décret.

Au début de son quinquennat, François Hollande avait pour sa part fixé à 15 la limite pour le nombre de collaborateurs d'un ministre et à 10 pour les ministres délégués.

Les bonnes résolutions prises par les gouvernements successifs n'ont pas toujours empêché une inflation de collaborateurs, notamment par le biais des chargés de mission. Le député socialiste René Dosière, grand pourfendeur de gaspillage de l'argent public dans les sphères du pouvoir, relevait ainsi en novembre dernier sur son blog que 16 ministères et secrétariats d'État sur 38 dépassaient la dose prescrite, contre sept qui était en-dessous.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 19/05/2017

  • FRANCE

    Parité : le strict minimum pour le gouvernement d’Édouard Philippe

    En savoir plus

  • FRANCE

    En images : un premier Conseil des ministres cadré et une communication verrouillée

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    "Édouard, mon pote de droite" : portrait intime d'un ambitieux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)