Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc: Nasser Zefzafi, le leader de la contestation populaire arrêté

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Festival "afroféministe" : le compromis de la maire de Paris

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la famine, arme de guerre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : et la Palme d'or est attribuée à...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France - Russie : des relations économiques pas si frileuses

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, président à poigne"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lutte contre le terrorisme en Europe : et maintenant ?...

En savoir plus

La tragédie du sous-marin Koursk portée à l'écran, avec Colin Firth

© GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives | L'acteur britannique Colin Firth jouera au côté de Léa Seydoux dans une adaptation de la tragédie du Koursk, le sous-marin russe dans lequel avaient péri 118 marins en 2000

CANNES (AFP) - 

La tragédie du Koursk, le sous-marin russe dans lequel avaient péri 118 marins, va être portée à l'écran par le réalisateur danois Thomas Vinterberg, avec Colin Firth et Léa Seydoux, ont annoncé vendredi les producteurs, en marge du festival de Cannes.

Ce film à gros budget devrait s'intituler "Kursk" (en anglais) et est actuellement en tournage près d'Anvers (Belgique), le deuxième plus grand port d'Europe.

Oscar 2011 pour "Le discours d'un roi", le Britannique Colin Firth doit interpréter un commandant de la marine britannique qui ne parvient pas à sauver les marins de la tragégie.

A ses côtés, la Française Léa Seydoux joue le rôle de l'épouse d'un des marins. Le Belge Matthias Schoenaerts, qui avait tourné "Loin de la foule déchainée" sous la direction de Vinterberg, fait également partie de la distribution.

Le fonds de financement belge Belga Films Fund a annoncé qu'il allait mettre 5,6 millions de dollars sur la table en plus des 39 millions de dollars de départ du projet.

Le Koursk, fleuron de la flotte russe du Nord, avait coulé après l'explosion d'une torpille lors de man?uvres en mer de Barents (nord-ouest de la Russie) le 12 août 2000, et l'équipage avait péri faute d'avoir été secouru à temps -- la marine russe étant incapable de les mettre en oeuvre et le Kremlin refusant de longs jours l'assistance étrangère.

© 2017 AFP